Des policiers soupçonnés de racket sur des prostituées

CORRUPTION L’inspection générale des services (IGS) enquête sur l’éventuelle complicité de policiers dans une affaire de racket…

Avec agence

— 

La «police des polices» a été saisie ce week-end d’une enquête sur un possible racket de prostituées qui mettrait en cause un faux policier… mais aussi deux vrais membres des forces de l’ordre.

Le premier suspect, un agent hospitalier, est soupçonné d’avoir racketté des prostituées du bois de Vincennes en se faisant passer pour policier auprès de ces dernières, il a été interpellé ce vendredi. Mais les enquêteurs s’intéressent également à deux vrais policiers qui auraient détourné des informations issues du système de traitement des infractions constatées (Stic) et des papiers d’identité.

Le suspect aurait des relations dans la police

Lors des perquisitions chez l’agent hospitalier, les enquêteurs ont retrouvé des éléments glanés dans le Stic ainsi que de «vrais faux» papiers, telles des cartes grises, et de nombreuses cartes de visite de vrais policiers.

La personnalité du suspect et ses présumées relations dans la police, ainsi que la «qualité» des documents trouvés en sa possession, «intriguent» les enquêteurs de l’IGS. Ceux-ci ont identifié un capitaine de police et un gardien de la paix en poste dans la capitale «qui pourraient être rapidement entendus dans ce dossier».