Le Parti socialiste revoit son identité et abandonne la révolution

- ©2008 20 minutes

— 

Cette fois, c'est officiel, le PS n'est plus un parti révolutionnaire. Le coup d'envoi des débats socialistes en vue du congrès de novembre est donné aujourd'hui, avec pour première étape la présentation de la nouvelle « déclaration de principe », sorte de fiche d'identité du socialisme français du XXIe siècle.

La première déclaration datait du congrès d'Epinay en 1971 et était axée autour d'un triptyque : « nationalisation, planification, autogestion ». En 1990, elle avait été revue au congrès de Rennes, développant « les moyens de la réforme au service des idéaux révolutionnaires ». La nouvelle déclaration, qui a été rédigée après consensus entre les différents courants du PS et sera soumise au vote des militants avant juin, balaie l'objectif révolutionnaire pour lui préférer « l'humanisme socialiste », précise l'un de ses rédacteurs, le fabiusien Henri Weber. L'écologie est un thème qui revient dans la plupart des vingt et un articles du texte. En revanche, la question européenne fait toujours débat, notamment du côté le plus radical du PS représenté par Jean-Luc Mélenchon.