Un Français gagne 58.367.681 à l'Euro Millions

JEUX Il a soixante jours pour se faire connaître...

Avec agence

— 

Le gouvernement va interdire aux mineurs les jeux de loterie et les pronostics sportifs commercialisés par La Française des Jeux (FDJ) pour lutter contre la dépendance aux jeux, a annoncé le ministre délégué au Budget Jean-François Copé dans un entretien publié jeudi par Le Figaro.
Le gouvernement va interdire aux mineurs les jeux de loterie et les pronostics sportifs commercialisés par La Française des Jeux (FDJ) pour lutter contre la dépendance aux jeux, a annoncé le ministre délégué au Budget Jean-François Copé dans un entretien publié jeudi par Le Figaro. — Gabriel Bouys AFP/archives

Jackpot! Un joueur français va toucher dans les prochains jours un chèque de 58.367.681 euros après avoir été le seul à cocher les sept bons numéros (3, 6, 7, 27, 50 pour les cinq chiffres et 5 et 9 pour les deux étoiles) du premier rang de l'Euro Millions dont le tirage était retransmis vendredi soir sur TF1.

Cette somme est le troisième gain le plus important en France à l'Euro Millions depuis le lancement de cette loterie européenne le 13 février 2004.

Le gagnant a validé son bulletin dans les Vosges, a précisé la Française des Jeux (FDJ). Il a soixante jours pour se faire connaître.

Depuis l'escroquerie à l'Euro Millions de la rue des Entrepreneurs à Paris (XVe) où un détaillant indélicat de la FDJ avait subtilisé en mai 2008 deux tickets de l'Euro Millions gagnant un total de 35.565.110 euros, la FDJ ne précise plus les coordonnées du détaillant où les bulletins gagnants ont été validés. Cette précision sera apportée par la FDJ après que le gagnant des Vosges aura touché son chèque.

Le record de l'Euro Millions est détenu depuis le 29 juillet 2005 par une joueuse irlandaise avec 115.436.126 euros.

Les plus gros gains à l'Euro Millions en France
- 75.888.514 euros, le 16 septembre 2005, à Franconville (Val-d'Oise)
- 61.191.026 euros, le 3 février 2006, à Paris et à Evian (deux gains)
- 58.367.681 euros, le 18 avril 2008, dans les Vosges
- 57.414.511 euros, le 5 août 2006 à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône)
- 39.156.078 euros, le 5 janvier 2007 à Martigues et à Vern-sur-Seiche (deux gains)