Reprise en main de la Sarkommunication

David Carzon - ©2008 20 minutes

— 

Le Président a remis de l'ordre dans la communication gouvernementale hier, en nommant Thierry Saussez, un spécialiste de la communication politique qui est également un de ses proches, délégué interministériel à la Communication et chef du Service d'information du gouvernement. Difficile de ne pas faire de rapprochement entre cette nomination et les couacs de ces derniers jours. Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, ose dire qu'il n'y a aucun lien : « Sa nomination était envisagée depuis un certain temps. Il fallait simplement qu'il se libère de ses obligations professionnelles. Ça va peut-être vous surprendre, mais, c'est vrai, on met un communicant à la tête d'un service de communication. »

L'objectif officiel de Thierry Saussez sera de travailler sur toutes les questions d'information, de pédagogie et d'action du gouvernement. « On peut sans doute progresser et améliorer les choses », a concédé Luc Chatel.

Cette réorganisation intervient dans une période de relations délicates entre le Président et son Premier ministre, François Fillon. Même si leurs rapports ne sont pas aussi exécrables qu'on le dit, la mécanique semble grippée. Les deux hommes se sont rencontrés en tête-à-tête le 30 mars, ce qui n'a pas empêché Nicolas Sarkozy de faire une mise au point à l'issue du Conseil des ministres, en appelant le gouvernement « à se montrer uni derrière les décisions qui sont prises et qui sont arbitrées par lui-même ou par le Premier ministre ». La prochaine fois, « c'est la porte », a-t-il prévenu.