Des réductions en voie d'extinction

Sophie Bouquet - ©2008 20 minutes

— 

Les cartes Familles nombreuses et les billets Congés annuels de la SNCF appartiennent peut-être déjà au passé. Dans le cadre de ses mesures d'économies, le gouvernement entend supprimer l'aide de 70 millions d'euros accordée à l'entreprise publique pour financer ses tarifs sociaux. Hier, la SNCF a annoncé qu'elle était donc « conduite à construire une nouvelle offre pour prendre les relais de ces tarifs dès 2009 ». « En 2008, les tarifs sociaux existants restent tous applicables », a précisé l'entreprise publique.

Ce serait donc la fin des billets Congés annuels pour les salariés et chômeurs, et surtout, de la carte Famille nombreuse. Créée en 1921, elle permet à 2,2 millions de familles de bénéficier d'un taux de réduction en fonction du nombre d'enfants (de 30 % pour 3 enfants à 75 % à partir de 6 enfants). Pour l'Union nationale des associations familiales, la suppression de cette aide correspond à « des économies faites sur le dos des familles ». Le député UMP et rapporteur spécial du budget des transports, Hervé Mariton, est également opposé à la suppression de la carte Famille nombreuse. La secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano, a affirmé hier sur Europe 1 qu'il ne s'agissait pas de supprimer cette carte mais de demander à la SNCF de « proposer d'autres produits commerciaux ».

Le Parti socialiste dénonce cette décision. Selon lui, elle « aboutira à une hausse des tarifs qui pénalisera davantage les ménages modestes, ceux-là mêmes qui ne pourraient partir en vacances sans ces aides ». Pour SUD-Rail et la Fédération des usagers des transports et des services publics, c'est un « nouveau recul » qui s'ajoute à une hausse du péage versé par la SNCF à Réseau ferré de France, elle-même porteuse en germe de hausses de tarifs.