Les droits du beau-parent bientôt « renforcés » ?

- ©2008 20 minutes

— 

« Souvent un second père ou une seconde mère pour l'enfant », « le beau-parent n'a aucun droit ». Signé, Rachida Dati dans une tribune du Monde daté d'aujourd'hui. Selon la ministre de la Justice, le gouvernement veut « renforcer les droits du beau-parent ». Elle dit « travailler » sur cette question avec ses collègues du Travail, Xavier Bertrand, et de la Famille, Nadine Morano, sans préciser si un projet de loi est en préparation.

L'objectif est de lui permettre d'« accomplir des actes de la vie quotidienne » ? comme récupérer l'enfant à l'école ou l'emmener chez le médecin ? sans qu'une autorisation préalable du conjoint soit nécessaire, comme c'est encore le cas actuellement.