Le chauffeur d'Emmaüs était ivre et conduisait sans permis

- ©2008 20 minutes

— 

Les prélèvements sanguins effectués sur le chauffeur du minibus d'Emmaüs, responsable de l'accident qui a fait sept morts, dont cinq membres de la communauté, lundi sur l'A 9 près de Montpellier (Hérault), ont révélé un taux d'alcoolémie de 1,05 g par litre de sang, dépassant le seuil maximal autorisé de 0,5 g. De plus, le chauffeur ne possédait pas de permis de conduire. « Ce taux d'alcoolémie pourrait bien évidemment expliquer l'accident », selon le commandant du groupement de gendarmerie.

Les compagnons de la communauté d'Emmaüs de Labarthe-sur-Lèze (près de Toulouse) revenaient de la feria d'Arles lorsque l'accident s'est produit. Leur minibus a fait plusieurs embardées avant de défoncer le rail central et de traverser les trois voies du sens opposé, percutant alors deux véhicules. A bord du premier se trouvaient un étudiant de 19 ans, mort dans l'accident, ainsi qu'un auto-stoppeur d'une quarantaine d'années de la région de Montpellier et deux autres étudiants, grièvement blessés. Aucune victime n'est à déplorer dans la seconde voiture.