Prison avec sursis requise contre le supporter raciste de Metz

- ©2008 20 minutes

— 

Interdit de stade. Le parquet de Metz a requis, hier, trois mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve, et trois ans d'interdiction de stade, contre Christophe H., 37 ans, pour injures à caractère racial contre Abdeslam Ouaddou, le capitaine marocain de Valenciennes.

A la barre, le prévenu a reconnu avoir crié « sale négro », « sale arabe » ou encore « espèce de singe » lors du match du 16 février. Mais ces insultes « n'étaient pas destinées » à Abdeslam Ouaddou, a-t-il assuré. « Elles étaient dirigées contre un joueur du FC Metz. J'étais énervé. Mon équipe perdait. Je me suis laissé emporter. Je ne suis pas raciste », a-t-il poursuivi. Selon son avocat, il n'a pas mesuré la portée de ses actes : « Mon client a un tempérament un peu simplet. Il ne se rend pas compte. (...). Ici, il s'agit d'un homme qui reconnaît ses faits et qui s'en excuse. Ce n'est pas le procès du racisme dans le foot. » Jugement le 8 avril.