L'avocat de l'ancien président dément et prévient

- ©2008 20 minutes

— 

Ce compte n'existe pas, la preuve : Jacques Chirac l'a vérifié. C'est ce qu'avait affirmé début février Jean Veil, son conseiller, que 20 Minutes a tenté de contacter, en vain. A l'époque, l'avocat de l'ancien chef de l'Etat avait déclaré à l'AFP que Chirac avait demandé, en septembre 2007 à la Tokyo Star Bank qui a repris en 2001 les activités de la Tokyo Sowa Bank (TSB), si elle avait eu « un compte au nom de Jacques Chirac ou au nom d'une société dont il serait le bénéficiaire ». Réponse : il n'y avait pas de compte Chirac « à la date de la cession d'exploitation » de la TSB, soit en 1999.

Jean Veil avait reconnu qu'une telle vérification « ne peut pas garantir » que l'ex-président n'aurait pas bénéficié d'un compte avant 1999 ou via une société écran. Mais, d'après lui, il est « impossible » de prouver de manière irréfutable la non-existence dudit compte.