Le Medef réaffirme qu'il ignorait les pratiques de l'UIMM

PATRONAT Alors que Laurence Parisot est accusée de mentir sur l'affaire de la caisse noire de l'UIMM...

Ch.L avec agences

— 

La présidente du Medef Laurence Parisot
La présidente du Medef Laurence Parisot — Stéphane de Sakutin AFP/Archives

Le Medef a réaffirmé lundi, à l'issue de la réunion du bureau de l'organisation patronale, qu'il «ignorait tout des pratiques de l'ancien président de l'UIMM».

«Il les réprouve à nouveau avec la plus grande fermeté et sans réserve», précise un communiqué, avant de réaffirmer «son attachement aux valeurs de transparence, de modernité et d'unité qui doivent caractériser le patronat du XXIe siècle».

A l’issue de cette réunion, le bureau «encourage sa présidente à poursuivre et amplifier sa politique de réconciliation des Français avec l'entreprise».

Une solidarité affichée

D'un côté comme de l'autre, on a donc cherché à rétablir l'image d'un patronat solidaire, après un week-end marqué par des déclarations cinglantes entre les deux bords.

Frédéric Saint-Geours, le président de l'UIMM, a rencontré la présidente du Medef, Laurence Parisot avant cette réunion. L'entretien s'est déroulé «dans une ambiance très apaisée», a-t-on appris de source proche de l'UIMM.

«Nous avons convenu avec Mme Parisot de nous revoir prochainement», a ajouté Frédéric Saint-Geours. Ce dernier a égalemenr rappelé que la modernisation du patronat «ne se ferait pas sans son unité» et qu'il poursuivrait le dialogue avec Laurence Parisot sur le sujet.