Comment les électeurs ont fait leur choix

- ©2008 20 minutes

— 

D'abord des motivations locales. Seul un quart des électeurs (24 %) aurait été influencé par la situation politique nationale, selon un sondage Ipsos-20 Minutes-France 2- France Inter-Le Point réalisé avant le premier tour auprès de personnes certaines d'aller aux urnes. Plus précis encore, 53 % ne comptaient exprimer, hier, ni leur soutien, ni leur opposition à Nicolas Sarkozy. C'est donc la situation locale qui aurait prévalu pour la grande majorité des Français, notamment la « personnalité des candidats » dans leurs villes plus que leur étiquette politique (40 %), ainsi que le bilan de l'équipe municipale sortante (44 %). Le premier enjeu local est l'environnement et le cadre de vie (51 %), suivi par les écoles et les crèches (37 %). En revanche, la sécurité (31 %), le logement social (19 %), la circulation (16 %) et les transports (14 %), arrivent en queue de liste.