Fillon évoque, à la rigueur, des « ajustements »

- ©2008 20 minutes

— 

Réponse après le 16 mars. François Fillon a assuré hier sur Europe 1 qu'aucun plan de rigueur budgétaire ne se prépare après les municipales. « Il n'y aura pas de plan de rigueur, il y a un budget 2008 qui a été voté, il sera mis en oeuvre », a-t-il déclaré, réagissant aux accusations récurrentes du Parti socialiste. Mais le Premier ministre a également ajouté que « naturellement, en fonction de la croissance et des rentrées fiscales, on fait des ajustements sur les dépenses ». Une phrase interprétée comme un « aveu » par le PS. « Après les municipales, l'ajustement dont parle François Fillon, c'est un plan de rigueur », a affirmé Michel Sapin, secrétaire national à l'économie, chiffrant même ce plan à 20 milliards d'euros.