Les victimes de l'amiante ont été entendues par le ministère

A Lille, Olivier Aballain - ©2008 20 minutes

— 

La cellule amiante du ministère de la Justice a retrouvé ses effectifs. Lancée en 2006 à la demande des familles de victimes de ce matériau cancérigène, la cellule ne comptait plus que sept officiers de police judiciaire fin 2007, contre onze en temps normal.

Cette situation avait poussé l'Association régionale de défense des victimes de l'amiante (Ardeva) du Nord-Pas-de-Calais à menacer de reprendre les marches mensuelles à Dunkerque. Ce sont ces manifestations de veuves qui avaient conduit à la création de la cellule amiante par le ministre de la Justice de l'époque, Pascal Clément. « Nous avons eu l'assurance que les effectifs étaient remontés à onze depuis janvier », a expliqué à 20 Minutes Pierre Pluta, président de l'Ardeva. Mieux : selon nos informations, trois officiers rejoindront la cellule courant 2008.