Miss France déboutée

ND avec agence

— 

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Saint-Denis a ordonné lundi le "retrait immédiat" des points de vente de la Réunion du dernier numéro du magazine Entrevue, estimant qu'il porte "atteinte au respect dû à la vie privée" de Valérie Bègue, Miss France 2008.
Le juge des référés du tribunal de grande instance de Saint-Denis a ordonné lundi le "retrait immédiat" des points de vente de la Réunion du dernier numéro du magazine Entrevue, estimant qu'il porte "atteinte au respect dû à la vie privée" de Valérie Bègue, Miss France 2008. — Francois guillot AFP/Archives

Le tribunal de Saint-Denis a rejeté lundi la requête de Valérie Bègue, miss France 2008, visant à retirer de la vente le magazine «Choc» pour la publication de «photos sexy».

L'avocat de la Miss, Me Iqbal Akhoun, avait affirmé que les photos parues dans le dernier numéro du magazine (montrant la jeune femme sur une plage, poitrine dénudée mais dissimulée par la main) constituaient une «atteinte à la vie privée et à l'image» et déplorait l'acharnement de «Choc» et «Entrevue».

En décembre dernier, Valérie Bègue avait eu gain de cause et avait obtenu le retrait du mensuel «Entrevue» ainsi qu'une provision de 15.000 euros.

>>> Pour lire tous nos articles sur Miss France 2008, cliquer ici