Comment traduire «casse-toi, pauvre con»?

INSOLITE Les mots de Nicolas Sarkozy sont repris dans toutes les langues...

— 

Avec le formidable écho rencontré par son invective au salon de l'agriculture, Nicolas Sarkozy se retrouve victime d'internet, mais aussi d'une mise en scène de sa personne qu'il a orchestrée et qui se retourne aujourd'hui contre lui, estiment des sociologues des médias.
Avec le formidable écho rencontré par son invective au salon de l'agriculture, Nicolas Sarkozy se retrouve victime d'internet, mais aussi d'une mise en scène de sa personne qu'il a orchestrée et qui se retourne aujourd'hui contre lui, estiment des sociologues des médias. — AFP/LE PARISIEN FR.

La vidéo de Nicolas Sarkozy, tournée au salon de l’agriculture samedi, alors qu’il se fait insulter par un visiteur, puis insulte ce badaud, a fait le tour du monde, relayée par des médias internationaux. Problème: comment traduire le «Casse-toi, pauvre con», lancé par le Président? Problème numéro deux: comment (re)traduire en français dans cet article les versions espagnoles, anglaises et allemandes de la verve du chef de l'Etat? Revue d'insultes.

- Sur le site Clarin (Argentine), la version sophistiquée: «Dégage, pauvre demeuré» («Rajá, pobre pelotudo»)

- Sur le site d’El Pais (Espagne): «Tire-toi de là, pauvre couillon!» («¡Pírate, pobre gilipollas!»)

- Sur le site de la BBC (Royaume-Uni), la classe toute britannique: «Va-t’en, espèce d’imbécile d’heureux» («Get lost then you bloody idiot, just get lost!»)

- Sur le site du New York Times (Etats-Unis), qui reprend la dépêche signée Associated Press: «Alors barre-toi, abruti fini» («Then get out of here, you total jerk»)

- Sur le site de «Times» (Royaume-Uni), une version édulcorée: «Va te faire bip, triple buse» («P*** off, stupid sod»)

- Sur le site de «Die Welt» (Allemagne): «Barre toi, tête de con» («Hau ab, du Dummkopf»)