Qu'est-ce que la scientologie?

SECTE Eclairages sur un mouvement spirituel qui suscite de nombreuses polémiques...

Avec agence

— 

Enfin, la crise des banlieues en novembre 2005 a attiré des sectes comme la scientologie sous couvert d'aide humanitaire, un secteur "en pleine expansion, en raison de la médiatisation des grandes catastrophes naturelles ou des troubles", souligne la Miviludes.
Enfin, la crise des banlieues en novembre 2005 a attiré des sectes comme la scientologie sous couvert d'aide humanitaire, un secteur "en pleine expansion, en raison de la médiatisation des grandes catastrophes naturelles ou des troubles", souligne la Miviludes. — Jean-Pierre Muller AFP/Archives

La scientologie a été fondée en 1954 par l'auteur de science-fiction américain Ron Hubbard, mort en 1986. Reconnue comme une religion aux Etats-Unis, elle est considérée comme un mouvement sectaire en France, depuis 1995. Les dirigeants de l'Eglise de scientologie revendiquent plusieurs millions d'adeptes dans le monde et quelques milliers en France.

Le mot «scientologie» vient du terme latin «scio» qui signifie «savoir» et du terme grec «logos», la parole. Scientologie veut dire la connaissance de la connaissance. La doctrine scientologue est fondée sur la dianétique, une théorie mise au point par son créateur, et qui considère que «l'homme est un être spirituel», apte à résoudre lui-même ses problèmes, à condition d'être bien entouré. Dans les faits, cela pousse certains membres à se couper de leurs proches, considérés comme des «esprits négatifs» au développement personnel.

Les adeptes payent souvent cher pour se former à la scientologie, à l'occasion de séminaires et d'entretiens, ce que beaucoup dénoncent. La justice française avait d'ailleurs condamné 5 scientologues pour escroquerie en 1999. Autre reproche souvent invoqué: provoquer la déstabilisation mentale de ses membres.