Une nouvelle journée d'action des taxis mercredi prochain?

GREVE C’est ce qu’affirme le président de la Fédération nationale des artisans du taxi…

Avec agence

— 

Opération escargot de taxis à Marseille le 30 janvier 2008
Opération escargot de taxis à Marseille le 30 janvier 2008 — Reuters / Jean-Paul Pelissier

Le président de la Fédération nationale des artisans du taxi (Fnat) Alain Estival a déclaré mercredi après-midi que la Fnat était «prête à repartir mercredi» prochain pour une nouvelle journée d'action si les réponses du gouvernement aux demandes des taxis sont «insuffisantes».

Importante manifestation

«On ne cèdera sur rien. Si les réponses ne sont pas suffisantes (...) Il faut que vous vous attendiez à ce qu'on vous rappelle», a-t-il lancé aux taxis rassemblés à la Bourse du Travail à Paris, à l'occasion de leur manifestation place de la République.


Une importante manifestation de taxis, avec «plusieurs milliers de participants» selon les organisateurs (700 à 1.000 selon la police), était rassemblée ce mercredi en fin de matinée sur la place de la République, à Paris. Vers 13h, la place entière était bouchée, remplie de taxis, sans chauffeur, placardés de tracts de revendications.

Objectif: protester à l'appel de la Fédération nationale des artisans taxis (Fnat) contre «la déréglementation de la profession» préconisée selon eux par le rapport Attali.

«N'importe qui pourra être taxi»

«Elle va casser la profession. Nous attendons un geste concret du gouvernement», a déclaré Jean Gammicchia, président du Syndicat des taxis marseillais. «On a acheté un numéro de taxi. Certains se sont lourdement endettés et maintenant, n'importe qui pourra être taxi, ce n'est pas juste», a déploré Patrick, un taxi marseillais de 39 ans.

Le sénateur-maire (UMP) de Marseille Jean-Claude Gaudin a indiqué qu'il était déjà intervenu auprès de Nicolas Sarkozy pour que le projet de déréglementation soit abandonné. Plusieurs kilomètres de bouchons se sont formés aux entrées de la cité phocéenne en raison de barrages des taxis, selon le Centre d'information sur la circulation routière (CRICR).

A la porte d'Aix, une des principales voies d'entrée dans Marseille, une centaine de taxis ont mis en place un barrage filtrant, occasionnant un bouchon à la fin de l'autoroute A7. Les bus en partance de la gare routière toute proche, vers l'aéroport et d'autres destinations, étaient détournés sur un autre itinéraire par la police.

45 km de bouchons autour de Toulouse et Montauban

Autour de l'aéroport de Nice, environ 200 à 300 chauffeurs de taxis manifestaient à pied, entraînant des perturbations de la circulation. Ils devaient ensuite se diriger vers la préfecture pour y être reçus.

Autour de Toulouse et Montauban, un total de 45 km de bouchons était enregistré, en raison d'opérations escargot. Les différentes rocades et autoroutes autour de la ville Rose comptaient 31 km de bouchons cumulés à 8h30, tandis que 18 km de bouchons étaient enregistrés sur l'A20 dans les deux sens, entre Montauban nord et Montauban sud.

En Bretagne, 120 taxis bloquaient les entrées de Brest. A Nantes, 170 taxis étaient en convoi pour mettre en place des barrages filtrants.

Des chauffeurs reçus par Fabienne Keller

A Strasbourg, une centaine de taxis se sont rassemblés dès 7h place de l'Etoile où siègent la communauté urbaine et la mairie, perturbant la circulation des bus. Une délégation de chauffeurs a été reçue par la maire Fabienne Keller (UMP) qui les a assurés de son soutien.

Dans le Puy-de-Dôme, 150 taxis, selon les gendarmes, ont participé à une opération escargot sur l'A75 entre Issoire et Clermont-Ferrand, provoquant des ralentissements.
Rapport Attali Outre la déréglementation des taxis, d’autres propositions du rapport Attali fâchent. Parmi elles, l'ouverture à la concurrence d’autres professions réglementées (pharmaciens, vétérinaires, coiffeurs, notaires, etc.), l’instauration d’une TVA sociale, les mesures concernant le logement, la transformation de l’Institut de l’Insee en «agence», la taxation des fournisseurs d'accès à Internet pour financer les droits d'auteur...