Ce lundi qui redevient férié

- ©2008 20 minutes

— 

C'était le cafouillis général depuis le changement de système en 2005. Le lundi de Pentecôte va redevenir férié cette année, selon une information de La Tribune hier, confirmée de source gouvernementale. Le nouveau régime, mis en place par le ministre Xavier Bertrand, s'appuie sur « une journée de solidarité à la carte ». En clair, entreprises et salariés négocieront pour choisir la mise en oeuvre de la journée de solidarité. Lors de ses voeux à la presse début janvier, le ministre avait plaidé pour « une journée de RTT, deux demi-journées, ou sept heures réparties dans l'année ».

C'est après la canicule de 2003 - 15 000 morts, en majorité des personnes âgées - que le gouvernement Raffarin avait fait du lundi de Pentecôte un jour « travaillé par solidarité » avec le troisième âge et les personnes handicapées. Reste que sa mise en place avait été particulièrement cacophonique, avec à l'arrivée un système bancal. Depuis 2005, 52 % des salariés français n'ont pas travaillé ce jour et la grande majorité des services publics étaient fermés. Sauf qu'en 2007, 70 % des sociétés privées étaient ouvertes. Résultat, des situations illogiques, avec, par exemple, des parents qui travaillent alors que l'école de leurs enfants est fermée.

En refaisant de la Pentecôte un jour chômé, le gouvernement s'appuie sur le rapport du secrétaire d'Etat à la Prospective, Eric Besson. Surtout, il veut agir dès cette année, car le 8 mai tombant un jeudi et le lundi de Pentecôte le 12 mai, nombreux seront les Français à faire un grand pont. Un changement qui nécessitera une adaptation législative.

Sur www.20minutes.fr

Débattez avec les internautes