La chanson fait du chiffre

A Cannes, David Carzon - ©2008 20 minutes

— 

S'il fallait trouver un message d'optimisme durant le Midem (Marché international du disque et de l'édition musicale) qui se tient à Cannes, il faudrait le chercher du côté de la chanson francophone, caractérisée par sa bonne tenue. En France, même si sa part de marché est en légère baisse, à 58,3 %, elle reste loin devant la variété internationale et continue de faire preuve d'une vitalité surprenante. D'un côté, la part de la production francophone dans la production d'albums a encore augmenté (24 % contre 17 % en 2002) et de l'autre, on assiste à un renouvellement des générations. En effet, parmi les huit Français qui se placent parmi les dix meilleures ventes de CD et de téléchargement, on compte de nouveaux talents comme Christophe Willem, Christophe Maé, Aaron, Rose. Ils supplantent Hallyday ou Sardou, qui ont surtout gagné leur argent avec leurs concerts. « Cela montre que nos investissements pour découvrir de nouveaux artistes commencent à payer », explique Christophe Lameignère, patron de Sony-BMG.

Des succès prolongés par celui de Yael Naïm, qui a profité du Midem pour entamer une carrière internationale. Non seulement, elle va être distribuée dans le monde entier, mais on a appris qu'Apple l'avait choisie pour illustrer la publicité du nouveau MacBook Air. « C'est Steve Jobs qui a voulu ma chanson », précise la chanteuse.

Les chiffres sont également parlants concernant les ventes de la variété francophone à l'étranger. 2007 est une année record. Il n'y a jamais eu autant de sorties de disques et de concerts d'artistes français. Et pour 2008, on sait déjà que des artistes comme The Do, Yelle ou encore Camille vont entraîner une nouvelle génération avec eux.