Les Français dépensent 2,3 millions d'euros par heure au jeu

JEU Loto, Rapido, chevaux, bandits-manchots: les Français ont dépensé 2,3 millions d'euros par heure au jeu en 2007...

Avec agence

— 

Loto, Rapido, chevaux, bandits-manchots : les Français ont dépensé 2,3 millions d'euros par heure au jeu en 2007, selon une enquête de l'AFP, soit l'équivalent de 104.000 remboursements d'une consultation médicale par la Sécurité sociale.
Loto, Rapido, chevaux, bandits-manchots : les Français ont dépensé 2,3 millions d'euros par heure au jeu en 2007, selon une enquête de l'AFP, soit l'équivalent de 104.000 remboursements d'une consultation médicale par la Sécurité sociale. — Patrick Valasseris AFP/Archives

Loto, Rapido, chevaux, bandits-manchots: les Français ont dépensé 2,3 millions d'euros par heure au jeu en 2007,soit l'équivalent de 104.000 remboursements d'une consultation médicale par la Sécurité sociale, selon une enquête de l'AFP.

En cinq ans, les sommes dépensées quotidiennement au jeu par les Français sont passées de 47,3 millions d'euros à la somme record de 57,3 millions d'euros, soit une hausse de 21 %, selon les chiffres publiés par les opérateurs.

L'Etat, grand gagnant

En 2007, les trois opérateurs français ont enregistré une recette de 20,947 milliards d'euros: 9,306 milliards pour la Française des Jeux (FDJ, 38.698 points de vente); 8,841 milliards pour le PMU (252 hippodromes, 9.800 points de vente); 2,8 milliards de produit brut des jeux (PJB, différence entre mises et gains) dans les 197 casinos et leurs 21.000 machines à sous.

Qui gagne? Surtout l’Etat. En 2007, 6 milliards d'euros sont tombés dans les caisses de Bercy (prélèvements divers, taxes, impôts). Sans compter le financement de la filière hippique (67.000 emplois) par le PMU et celui du tiers du budget public des équipements sportifs par la FDJ.

Pathologie
En 2007, la FDJ et le PMU ont annoncé leur participation financière à l'ouverture cette année à Nantes du premier centre médical de référence en France, où les joueurs pathologiques sont estimés entre 600.000 et 1,5 million.