Un médecin se suicide dans un commissariat

- ©2008 20 minutes

— 

Mis en cause dans une affaire de viol, un médecin de 60 ans s'est suicidé par arme à feu au commissariat d'Asnières (Hauts-de-Seine) en se tirant une balle dans le coeur. « Au moment où il a été informé qu'il allait être placé en garde à vue, il a demandé à aller aux toilettes en disant souffrir d'une gastro-entérite, a déclaré une source policière. L'officier de police judiciaire l'a accompagné, tout en lui laissant une part d'intimité. C'est là qu'il s'est tiré une balle dans le coeur avec un petit calibre, en disant : "c'est pour l'honneur" », a poursuivi cette source.

L'arme, un pistolet Smith et Wesson de calibre 32, n'avait pas été détectée, le commissariat d'Asnières-sur-Seine n'étant pas doté de portique de sécurité. L'homme n'avait pas non plus été fouillé, puisqu'il n'était pas encore officiellement en garde à vue.

Le médecin avait déjà été placé en garde à vue en juillet 2006, à la suite d'une plainte d'une patiente qui l'accusait de lui avoir administré des produits pour la mettre sous influence et la violer. C'est sur la base de nouveaux éléments que le médecin avait été de nouveau convoqué au commissariat, hier.