Le lundi de Pentecôte pourra redevenir chômé

SOCIAL Le ministre du Travail Xavier Bertrand souhaite que la journée de solidarité soit fixée librement...

C. F. Avec agence

— 

Près de six Français sur dix (59%) ne travailleront pas le lundi de Pentecôte, principalement parce que leur entreprise ou leur administration sera fermée ce jour-là, selon un sondage Opinionway publié vendredi dans le quotidien gratuit Métro.
Près de six Français sur dix (59%) ne travailleront pas le lundi de Pentecôte, principalement parce que leur entreprise ou leur administration sera fermée ce jour-là, selon un sondage Opinionway publié vendredi dans le quotidien gratuit Métro. — Mychèle Daniau AFP/Archives

Fin décembre, le secrétaire d'Etat à la Prospective, Eric Bes­son, avait proposé trois scénarios pour mettre fin au «désordre» généré par le jour férié travaillé. Xavier Bertrand n'en a retenu qu'un: qu'il soit fixé librement par entreprises et administrations, a-t-on appris ce jeudi par son entourage.

La journée de solidarité avec les personnes âgées et handicapées ne se tiendrait donc plus forcément le lundi de Pentecôte, qui redeviendrait chômé. Lors de ses voeux à la presse mercredi, Xavier Bertrand avait déclaré son accord avec le «remarquable rapport» sur cette journée déposé par Eric Besson, dont, a-t-il dit, «je partage l'analyse et la conclusion». Le gouvernement va se prononcer «très vite sur le sujet», a-t-il ajouté.

Fillon devrait arbitrer en début d'année

Le Premier ministre François Fillon devrait arbitrer en début d'année, avait indiqué le secrétaire d'Etat lors de la remise de son rapport. Comme Eric Besson, Xavier Bertrand favorise donc la piste 2, qui implique une modification législative.

A défaut de ce scénario, Eric Besson proposait (scénario 3 de son rapport) des adaptations plus limitées en matière de garde d'enfants et de transport routier notamment, ne nécessitant pas de modification législative, et ne citait que pour mémoire l'hypothèse d'un lundi de Pentecôte travaillé pour tous sans possibilité d'aménagement (scénario 1).

Débat: qu'en pensez-vous? A quel jour férié êtes-vous le plus attaché?