Clearstream: perquisitions au domicile et au bureau d'Yves Bertrand

ENQUETE L'ancien directeur central des Renseignements généraux...

Avec agence

— 

Des policiers ont perquisitionné ce mercredi au domicile parisien (17e) et au bureau de l'ancien directeur central des Renseignements généraux Yves Bertrand (1992 à 2003), dans le cadre de l'affaire Clearstream, a-t-on appris de sources proches du dossier, confirmant des informations de l'Express.fr et du Point.fr

Cité comme pouvant être à l'origine des listings

L'ancien DCRG exerce aujourd'hui les fonctions d'inspecteur général de l'administration au ministère de l'Intérieur.

Cette opération a été menée par des enquêteurs de la Division nationale des investigations financières (DNIF) sur commission rogatoire des juges d'instruction Jean-Marie d'Huy et Henri Pons, dans le cadre de l'affaire Clearstream, a-t-on ajouté.

Début 2006, le nom d'Yves Bertrand avait été cité comme pouvant avoir été à l'origine des fameux listings de l'affaire Clearstream, ce dont il s'est toujours défendu. Ces listings accusaient faussement des personnalités, dont Nicolas Sarkozy, de détenir des comptes occultes à la chambre de compensation financière luxembourgeoise Clearstream. Ils avaient été transmis en mai et juin 2004 au juge Renaud Van Ruymbeke par l'ex-vice-président d'EADS, Jean-Louis Gergorin.

«Toujours loyal à Nicolas Sarkozy»

Dans son livre publié en octobre dernier «Je ne sais rien mais je dirai tout» (Plon), Yves Bertrand indiquait avoir toujours été «loyal» à Nicolas Sarkozy. Il y écrit également que son «successeur aurait dû prévenir son ministre» de l'Intérieur Nicolas Sarkozy «de ce qui se tramait contre lui».