L'Aquitaine a toujours la cote

Sophie Lemaire - ©2008 20 minutes

— 

Le Sud-Ouest n'est pas seulement un paradis pour retraités, il attire aussi de plus en plus d'actifs. Les résultats régionaux de l'enquête démographique de l'Insee ont confirmé hier une tendance bien connue : si l'Aquitaine, avec ses 3 123 000 habitants, connaît une croissance soutenue (+ 0,9 % par an), ce n'est pas grâce aux naissances qui s'y produisent mais parce qu'elle est une terre de migrations.

Entre 2000 et 2005, elle a bénéficié chaque année d'un apport net de 17 000 personnes en provenance des autres régions de France. « C'est deux fois plus que sur la période 1990-1999, souligne Vincent Bernard, chef de l'unité études à l'Insee Aquitaine. Seules les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées font mieux. » Mais la nouveauté tient surtout à l'âge et au statut de ces nouveaux arrivants : 55 % d'entre eux ont entre 30 et 59 ans (50 % entre 1990 et 1999), 17 % ont plus de 60 ans (21 % entre 1990 et 1999).

Si le soleil et la douceur de vivre du Sud-Ouest continuent à attirer environ 3 600 nouveaux retraités chaque année, de plus en plus d'actifs (7 500 par an) s'installent également dans la région avec leurs familles, venant le plus souvent d'Ile de France ou de Midi-Pyrénées. « L'autre phénomène notable est celui de la décohabitation, poursuit Vincent Bernard. En Aquitaine comme en France, la taille des ménages se réduit : il y a de plus en plus de personnes seules ou de couples sans enfants. » « Ces constats sont des enseignements importants pour l'élaboration des politiques publiques, souligne le directeur régional de l'Insee François Elissalt. Par exemple, en matière de logement. »