Toujours plus nombreux et plus seuls

Béatrice Colin - ©2008 20 minutes

— 

La Ville rose a la côte. Chaque année, elle gagne 7 200 nouveaux habitants enregistrant une hausse annuelle de 1,7 % de sa population. Toulouse comptait, au 1er juillet 2005, 437 000 habitants et captait un quart des nouveaux arrivants en Midi-Pyrénées. C'est le bilan dressé hier par l'Insee régionale à l'occasion de la présentation des résultats du recensement. Cette croissance se traduit logiquement par une hausse du nombre de ménages depuis 1999. « Mais à population constante, les ménages [une, deux, trois personnes ou plus] sont aussi plus nombreux parce que leur taille diminue. Il y a de plus en plus de personnes vivant seules, ce qui est dû, en partie, au vieillissement de la population, au départ des enfants du domicile parental ou encore au nombre croissant de divorces », explique Françoise Bouesse, de l'Insee.

En 1999, 31,6 % des ménages étaient composés d'une seule personne sur la région. En 2005, ils étaient 33,3 %. Au total, un peu moins de 400 000 personnes vivent seules, dont 60 % de femmes. « Entre 18 et 22 ans, les filles logent plus souvent seules que les garçons car elles quittent le foyer parental plus tôt. Puis, jusqu'à 50 ans, les hommes sont plus nombreux à vivre seuls », poursuit la statisticienne. Les ménages composés de deux personnes sont aussi en hausse, passant de 32,3 % à 34,1 % sur les mêmes périodes. En 2005, 51 % des couples n'avaient pas d'enfants, contre 47 % en 1999. Dans 40 % des cas, il s'agit de jeunes couples, contre 30 % au niveau national. Les femmes de Midi-Pyrénées connaissent des maternités plus tardives car elles poursuivent leurs études plus longtemps que dans le reste de la France.