Banlieues, une « ambition » à défaut d'un plan

- ©2008 20 minutes

— 

Le plan banlieue connaît le même sort que le contrat pour les sans-abri lundi : il est abandonné. La secrétaire d'Etat à la Ville, Fadela Amara, a confirmé hier qu'elle allait présenter « une ambition énorme » pour la banlieue et non « pas un plan », contrairement à ce qui était annoncé depuis des mois par le gouvernement et Nicolas Sarkozy. « Ce n'est pas un plan, pas un programme de quatre, cinq mesurettes », mais « une vraie dynamique pour les quartiers en difficulté », a-t-elle affirmé lors d'un déplacement à Orly (Val-de-Marne), précisant qu'il ne fallait pas « chercher la polémique là où il n'y en a pas ».