Coupe de France

Manif, incendie et attentats en Corse

L'île de Beauté a connu un week-end agité. Samedi, plusieurs centaines de manifestants ont occupé l'hémicycle de l'Assemblée territoriale de Corse à Ajaccio pour protester contre « la politique de répression du gouvernement dans l'île ». Alors que le...

L'île de Beauté a connu un week-end agité. Samedi, plusieurs centaines de manifestants ont occupé l'hémicycle de l'Assemblée territoriale de Corse à Ajaccio pour protester contre « la politique de répression du gouvernement dans l'île ». Alors que les militants débattaient de la poursuite de leur occupation, un incendie s'est déclenché dans les bureaux de la présidence. Un sinistre d'origine criminelle rapidement circonscrit par les pompiers. Ange Santini, président du conseil exécutif de Corse, et Camille de Rocca-Serra, président de l'Assemblée de Corse, ont condamné ces événements.

Par ailleurs, dans la nuit de samedi à dimanche, le palais de justice d'Ajaccio a été mitraillé et un attentat a visé un bâtiment militaire à Bastia. Le Premier ministre, François Fillon, a décidé de se rendre aujourd'hui à l'Assemblée de Corse.