Royal lance la campagne du PS, le parti en ligne de mire

B. B. - ©2008 20 minutes

— 

D'abord prendre la tête de la campagne, ensuite celle du parti. Ségolène Royal s'est posée samedi en leader de la campagne du PS aux municipales. Alors que Nicolas Sarkozy s'affichait avec Tony Blair, la présidente de Poitou-Charentes s'est déplacée à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). S'attaquant à un président « qui vit comme un milliardaire », elle a appelé les électeurs à voter « massivement » pour la gauche en mars.

Mais alors qu'il y a dix jours, elle avait fait part de son intention d'être candidate à la tête du PS, Ségolène Royal, samedi, a laissé planer le doute, promettant sur France 2 de prendre ses « responsabilités le moment venu ». Pour l'instant, seul Pierre Moscovici s'est dit « prêt » à être candidat. Autre prétendant, Jack Lang, qui a expliqué dans Le JDD, hier, qu'il ne compte pas « s'écarter par avance des responsabilités élevées au sein du PS ».