Les Verts s'affirment, le PC attend et le MoDem s'isole

V. V.

— 

Ils sont partis les premiers dans la course au beffroi. Comme en 2001, les Verts présenteront une liste autonome à Lille. Et comme en 2001, ils devraient négocier leur ralliement à Martine Aubry entre les deux tours. Mais, Eric Quiquet, la tête de liste, a déjà prévenu : « Nous aimerions maintenant nous occuper d'autres sujets que celui de l'écologie urbaine. »

Les communistes n'en sont pas au même point. Entamées avant Noël, les discussions avec le PS se poursuivent et se « poursuivront sans doute jusqu'au premier tour », indique Michelle Demessine, adjointe (PC) aux Sports. Can­didat (MoDem), Jacques Richir est, de son côté, fixé : il partira seul à la bataille. Sans même Thierry Pauchet, ex-candidat (UDF) aux législatives, que l'UMP lui a chipé avant Noël.

FN
Quatrième force politique lilloise, le Front national est encore dans l’expectative. Et pour cause: visé par une enquête judiciaire, Philippe Bernard, candidat en 2001, vient d’être suspendu à titre conservatoire par son parti. «Je ne sais pas ce qui va se passer. Mais je serai du combat», lâche-t-il.