Deux Savoyards tués dans une avalanche en Isère

MONTAGNE Le risque d'avalanche, selon Météo France, est de 4 sur une échelle de 5...

avec agence

— 

Vingt et un alpinistes, bloqués par la tempête dans le Mont-Blanc à 4.200 mètres d'altitude, ont été secourus vendredi matin après une nuit passée dans des trous creusés dans la neige, a-t-on appris auprès du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.
Vingt et un alpinistes, bloqués par la tempête dans le Mont-Blanc à 4.200 mètres d'altitude, ont été secourus vendredi matin après une nuit passée dans des trous creusés dans la neige, a-t-on appris auprès du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix. — Jean-Pierre Clatot AFP/Archives

Deux jeunes savoyards âgés de 23 et 27 ans ont été retrouvés dimanche morts dans le massif de Belledone (Isère), pris sous une coulée de neige alors qu'ils faisaient un raid à ski hors-piste samedi.

Les deux jeunes hommes avaient été signalés disparus samedi soir par leurs familles. Les CRS avaient entamé des recherches en hélicoptère en suivant l'itinéraire vers le refuge de la Pra, à proximité duquel les corps ont été retrouvés.

Risque d’avalanche de 4 sur 5

Vers 13h30, les CRS ont capté le signal d'un Appareil de recherche de victime d’avalanche (Arva), et ils ont trouvé les corps à 2.000 mètres d'altitude, sous 1,50 m de neige.

Samedi, Météo France avait indiqué que les importantes chutes de neige, accompagnées de vents soutenus, sur les Alpes du sud et en Isère, créaient de forts risques d'avalanches dans les Alpes, appelant à «la plus grande prudence».

«Sur les massifs des Alpes du Sud, des Alpes Maritimes à l'Isère», où 30 à 50 cm de neige à 1800 mètres, et localement jusqu'à 60/80 cm, sont tombés, «le manteau neigeux restera fragile, sensible à toute surcharge tel le passage d'un skieur», avait précisé Météo France, qui évalue le risque d'avalanche à 4 sur une échelle de 5.