Un rat dans une boîte de conserve

CONSOMMATION Risque «rarissime», selon Leclerc...

D'après agence

— 

L'enseigne Leclerc a qualifié vendredi de «risque identifié mais rarissime» la présence de petits rongeurs dans des boîtes de conserve de légumes, après la découverte d'un petit rat dans une boîte de haricots verts par un couple de retraités du Lot.

«Pour les conserves de légumes, sur les 120 millions de boîtes vendues chaque année à sa marque, l'enseigne constate en moyenne deux incidents par an», souligne un communiqué du service de presse des magasins Edouard Leclerc.

«Geste commercial»

Claudine et Jean-Guy Putcrabey, domiciliés dans la localité de Glanes, près de Saint-Céré (Lot), ont annoncé vendredi avoir découvert jeudi un petit rat dans une boîte de haricots verts achetée dans un centre Leclerc voisin de Biars-sur-Cère. Croyant avoir affaire à une souris dans un premier temps, ils ont ensuite identifié le rongeur comme étant un petit rat.

Le service consommateur de la Marque Repère, ayant commercialisé la boîte de conserve incriminée, «a demandé à la consommatrice de lui envoyer le produit endommagé, afin de procéder à une investigation auprès du fournisseur et de décider d'éventuelles mesures de contrôle supplémentaires», précise le communiqué.

Selon l'enseigne Leclerc, le magasin ayant vendu la boîte de conserve «a pris contact avec la cliente pour procéder au remboursement du produit et lui proposer un geste commercial».

«Responsabilité citoyenne»

«Nous avons téléphoné au service consommateur du fabriquant figurant sur l'étiquette. L'opératrice nous a demandé le numéro du lot, le code barre et la date de fabrication et nous a dit de ramener le tout chez Leclerc. Elle s'est également excusée», avait expliqué à l'AFP Claudine Putcrabey, 68 ans, affirmant ne «plus pouvoir manger de haricots verts».

«Une simple excuse du service consommateur, ce n'est pas suffisant», a pour sa part déclaré son époux, 60 ans, estimant nécessaire de dénoncer ce fait, par devoir de «responsabilité citoyenne».