Les stages bientôt rémunérés?

Anne-Louise Sautreuil

— 

Les stages étudiants en entreprise feront l'objet d'un décret encadrant leur gratification, dont le projet sera présenté la semaine prochaine, mais le collectif Génération Précaire, qui mène la bataille au nom des jeunes, s'inquiète déjà des limites du texte
Les stages étudiants en entreprise feront l'objet d'un décret encadrant leur gratification, dont le projet sera présenté la semaine prochaine, mais le collectif Génération Précaire, qui mène la bataille au nom des jeunes, s'inquiète déjà des limites du texte — Joël Saget AFP/Archives
Le comité des stages – mis en place le 10 septembre par Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Xavier Bertrand, ministre du Travail- se réunit ce vendredi à 16h30.

L’ordre du jour officiel porte sur les stages à l’étranger, le comité réfléchit par exemple à la manière de mieux encadrer les étudiants lorsqu’ils sont en stage en dehors du territoire français.

Mais, les membres de l’association de défense des stagiaires Génération précaire espèrent aussi que le gouvernement profitera de cette réunion pour présenter un décret instaurant le paiement obligatoire des stages.

>> Retrouvez le résultat de la réunion, dès qu'il est connu, sur 20 minutes.fr

«On sait qu’il y a encore eu des consultations jeudi soir confie Lionel, porte-parole de l’association Génération précaire, alors peut être qu’ils vont présenter le décret sur le paiement des stages ce vendredi. Normalement, il avait été annoncé pour fin 2007».

Au mois d’octobre dernier, le gouvernement avait proposé un premier décret qui instaurait un salaire équivalent à 30% du smic pour les stagiaires à partir du 4e mois de stage. Cette annonce avait provoqué un tollé chez les associations étudiantes qui avaient contraint le gouvernement à renoncer.

«Ce que l’on demande, c’est 50% du smic au minimum. Mais l’on veut que ça augmente progressivement en fonction de la qualification et de la durée du stage. Un stagiaire qui a bac +5 et qui travaille 6 mois dans une entreprise doit toucher la totalité du smic», explique Lionel.

Selon «Les Echos», le gouvernement serait désormais «prêt à garantir une rémunération minimale dès le deuxième mois de stage». Les ministres qui comptent sur les stages pour relancer l’emploi des jeunes hésiteraient cependant à relever le niveau de cette rémunération «de peur d’effrayer les employeurs».