Jaurès fait son come-back

VOEUX A Lille, Nicolas Sarkozy a aussi cité Richelieu, Jean Moulin, François Mitterrand, Blum...

— 

On l’avait presque oublié depuis la campagne présidentielle. Dans une ville de Lille traditionnellement à gauche, Nicolas Sarkozy n’a pu s’empêcher de faire à nouveau référence à Jean Jaurès. Comparant les grands mythes de la fonction publique – Richelieu, Jean Moulin – à ceux de la politique, il a ainsi cité Jaurès au milieu de Mitterrand, Gambetta ou Blum. Aux sourires naissant sur les visages de l’assemblée, le chef de l’Etat est alors sorti de son discours pour préciser : «Ah oui, Jaurès. C’est vrai que ça faisait longtemps que je ne l’avais pas cité celui-là… »

V. V.

Martine monte un vélo à Nicolas

Hôte du président le temps d’une rapide visite, Martine Aubry sait recevoir. Pour preuve, elle avait préparé deux courriers à l’attention du président de la République. Le premier pour lui dire qu’elle était honorée de sa visite. « J’aurai pu vous offrir des gaufres ou encore un casque de mineur, mais j’ai pensé qu’un vélo serait plus approprié pour le grand sportif que vous êtes.» Dans l’entrée de la préfecture c’est donc un vélo B’Twin de Décathlon (qui a décidé de relocaliser sa production de vélos à Lille) qui attendait le président. Et la maire (PS) de Lille de préciser dans ce courrier que cette bicyclette avait été faite « sur mesure pour lui ».

Martine Aubry n’a pas pour autant perdu le Nord. Dans le même temps, elle lui a transmis un autre courrier dans lequel elle lui faisait part de ses inquiétudes sur des questions de sécurité ou de pouvoir d’achat. En faisant attention de ne pas évoquer les 35 heures, dont elle est à l’origine.

V. V.