Cécilia Sarkozy renonce à empêcher la parution de «Cécilia»

JUSTICE Mais l'ex-femme du Président va attaquer pour «atteinte à la vie privée»....

Avec agence

— 

L'ex-première dame de France, Cécilia Sarkozy, fait de nouveau la Une de l'actualité, avec la publication de trois livres de journalistes dont l'un lui prête des propos féroces sur le chef de l'Etat, et fait l'objet d'un référé en justice de sa part.
L'ex-première dame de France, Cécilia Sarkozy, fait de nouveau la Une de l'actualité, avec la publication de trois livres de journalistes dont l'un lui prête des propos féroces sur le chef de l'Etat, et fait l'objet d'un référé en justice de sa part. — Patrick Kovarik AFP/Archives

Déboutée dans la matinée, Cécilia Sarkozy renonce finalement à faire appel selon l'hebdomadaire «Le Point» où travaille Anna Bitton, la journaliste qui a signé l'ouvrage.

Résumé des différends épisodes: vendredi matin, le tribunal de grande instance de Paris a débouté vendredi l'ex-femme de Nicolas Sarkozy, Cécilia, de sa demande d'interdiction d'un ouvrage qui lui est consacré et rédigé par la journaliste du Point, Anna Bitton.

Quelques minutes après avoir pris connaissance de la décision, l'un des avocats de Cécilia Ciganer-Albeniz, Me Michèle Cahen, a annoncé qu'elle faisait appel de cette ordonnance de référé, mais selon une procédure ne prévoyant pas d'audience dans les jours à venir.

«Nous ferons appel en référé, mais pas à jour fixe», a précisé à l'AFP Me Jean-Yves Dupeux, un des avocats de Cécilia Sarkozy.

La procédure à jour fixe est une procédure d'extrême urgence. Si les avocats de Cécilia Sarkozy avaient choisi une telle formule, une nouvelle audience aurait pu avoir lieu dès ce vendredi, voire lundi.

Changement de stratégie

Mais l'ex épouse du chef de l'Etat n'aurait pas obtenu de décision «avant lundi ou mardi», or «la carrière d'un livre comme celui-là se fait dans la semaine», a poursuivi Me Dupeux.

Ses avocats ont donc décidé de changer de stratégie. L'appel en référé qu'ils ont l'intention de déposer devrait ainsi être examiné dans les deux à trois mois.

Dans l'après-midi, coup de théatre, pas d'appel, mais Cécilia Sarkozy envisage de porter plainte toujours pour «atteinte à la vie privée», mais sans référé.

«Atteinte à l'intimité de sa vie privée»

Jeudi matin, la juge des référés, Anne-Marie Sauteraud, avait examiné l'assignation déposée par Cécilia Ciganer-Albeniz, ex-Mme Sarkozy, contre le livre «Cécilia» paru jeudi aux éditions Flammarion.

Dans cet ouvrage, la journaliste politique du Point Anna Bitton rapporte des propos qu'aurait tenus Cécilia sur le président de la République, ses enfants ou encore sur Richard Attias, qui a été son compagnon après une séparation avec Nicolas Sarkozy en 2005.

Lors de l'audience de jeudi, les avocats de l'ex-Mme Sarkozy avaient estimé que ce livre «portait gravement atteinte à l'intimité de sa vie privée».