La ligne TGV Paris-Marseille rétablie

TRANSPORTS Des câbles avaient été détruits dans la nuit de mardi à mercredi...

— 

Deux mois avant le lancement commercial du TGV-Est qui placera Strasbourg à 2H20 de Paris, une guerre des prix a débuté entre Air France et la SNCF dans le contexte d'une inéluctable redistribution des parts de marché.
Deux mois avant le lancement commercial du TGV-Est qui placera Strasbourg à 2H20 de Paris, une guerre des prix a débuté entre Air France et la SNCF dans le contexte d'une inéluctable redistribution des parts de marché. — François Nascimbeni AFP/Archives

La ligne à grande vitesse entre Marseille et Paris a été rétablie dans la nuit de mercredi à jeudi après l'incendie volontaire de câbles de signalisation qui avait entraîné mercredi des retards d'en moyenne une heure pour 80 TGV, a annoncé jeudi matin la SNCF.
    
Les TGV circulant entre Paris, Lyon, Marseille et la Côte d'Azur avaient dû être détournés par la ligne classique, en raison de la destruction de câbles.
    
Plus de 150 mètres de câbles avaient été retrouvés brûlés avant le début du service mercredi matin entre la gare TGV d'Aix-en-Provence et Lambesc (Bouches-du-Rhône), rendant impossible l'utilisation de la ligne à grande vitesse sur 130 km entre Lapalud (Vaucluse) et Marseille.
 
La SNCF a déploré «un acte de malveillance» qui intervient après une série d'incidents du même type en France, que la compagnie ferroviaire se refuse pour l'instant à lier entre eux. Une enquête de la gendarmerie a été ouverte.
    
Plusieurs incidents du même type se sont produits récemment, avec un mode opératoire récurrent: l'utilisation de chiffons enflammés pour brûler les câbles. Cela a notamment été le cas lundi dans l'Oise, au détriment du trafic TGV vers le Nord de la France.