Vous payerez votre gaz 4% plus cher dès le 1er janvier

ENERGIE C'est ce que vient d'annoncer Bercy...

— 

Les tarifs du gaz devraient augmenter en moyenne de 3,5% au 1er janvier, selon le site internet du Parisien, selon lequel le gouvernement accordera ce montant à Gaz de France qui avait demandé une hausse d'environ 6%.
Les tarifs du gaz devraient augmenter en moyenne de 3,5% au 1er janvier, selon le site internet du Parisien, selon lequel le gouvernement accordera ce montant à Gaz de France qui avait demandé une hausse d'environ 6%. — Eric Piermont AFP
Les tarifs régulés du gaz augmenteront de 4% au 1er janvier, a annoncé jeudi le ministère de l'Economie, alors que Gaz de France demandait une hausse de l'ordre de 6%.

Cette majoration reflète très exactement les coûts d'approvisionnement de Gaz de France au cours des six derniers mois, rapporte «Le Figaro» qui cite l'entourage du Premier ministre François Fillon.

«Pour un ménage qui se chauffe au gaz, cette hausse équivaudra en moyenne à une augmentation de la facture de 2,9 euros par mois», a précisé une porte-parole de Bercy.

Colère de la CLCV

A la mi-décembre, la ministre de l'Economie Christine Lagarde avait assuré que la prochaine augmentation du prix du gaz serait inférieure à 6%. François Fillon avait promis qu'elle serait «la plus limitée possible» pour ne pas réduire encore le pouvoir d'achat des Français.


Cette nouvelle augmentation du gaz, «qui est une dépense contrainte fortement liée au logement, va encore peser lourdement sur les plus modestes», estime la CLCV, selon laquelle les tarifs du gaz «ont augmenté de 25% depuis novembre 2004».

«En matière de pouvoir d'achat, la politique de Nicolas Sarkozy c'est: payer plus», a réagi le premier secrétaire du PS, François Hollande, estimant que «le compte n'y est pas par rapport aux promesses».

Une nouvelle augmentation possible après les municipales

Bercy n'a pas précisé quelle serait l'augmentation des tarifs pour les entreprises, pour lesquelles le groupe gazier public demandait 10%.

Une nouvelle hausse pourrait intervenir dès le mois d'avril, après les élections municipales, Gaz de France étant bien décidé à obtenir un nouveau rattrapage tarifaire pour faire face à la flambée des prix du pétrole.