Le Champix pousserait au suicide

Avec agence

— 

L'Agence européenne du médicament et l'ensemble des agences nationales de l'Union européenne alertent sur le «risque d'idées suicidaires ou de tentatives de suicide» survenant lors des traitements avec le médicament Champix prescrit pour le sevrage tabagique.

«La relation de causalité n'est pas établie entre la prise du médicament et ces symptômes, qui peuvent apparaître également lors de tout sevrage tabagique sans médicament», souligne un communiqué diffusé lundi par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Toutefois, l'agence européenne (Emea) a demandé au laboratoire Pfizer, qui commercialise Champix, de proposer des modifications pour les informations destinées aux professionnels de santé (le Résumé des Caractéristiques du Produit) et aux patients (notice) «avant le 19 décembre 2007» afin de «les mettre en garde sur le risque de dépression, d'idées suicidaires ou de tentative de suicide survenant chez les personnes souhaitant arrêter de fumer avec Champix».

Le Champix (principe actif : varénicline) a obtenu une autorisation de mise sur le marché européen en septembre 2006. Il est commercialisé en France depuis février 2007.