Sarkozy fait «chanoine d'honneur de Saint-Jean-de-Latran»

DISTINCTION A l’occasion de sa visite au Vatican...

D'après AFP

— 

Nicolas Sarkozy sera fait «chanoine d'honneur de Saint-Jean-de-Latran», titre dévolu à tout chef d'Etat français, à l'occasion de sa première visite au Vatican en tant que président de la République le 20 décembre, une confidence du porte-parole de l'Elysée, David Martinon.

Lors de cette visite, qui débutera par un entretien avec le pape Benoît XVI, «le président de la République participera à ce qui est la coutume annuelle, la cérémonie pour la France, à Saint-Jean-de-Latran, cérémonie qui a lieu tous les ans depuis Henri IV à peu près à cette date-là».

Depuis les rois de France

«A l'occasion de cette cérémonie, le président prendra possession de sa stalle de chanoine d'honneur de Saint-Jean-de-Latran. Il est en effet de tradition depuis les rois de France que les chefs d'Etat français se
voient reconnaître ce titre».

Tous les présidents ont reçu ce titre, mais la cérémonie a pris plus ou moins d'ampleur selon le titulaire du poste: François Mitterrand s'était contenté d'une petite cérémonie. Giscard et Chirac avaient eux pris possession de sa stalle (qui confère théoriquement le droit de rentrer à cheval dans la basilique).

«La question spirituelle au coeur de la vie»

Ce voyage «extrêmement important» sera notamment, selon David Martinon, «l'occasion pour le président de redire son respect et son attachement, non à une religion en particulier, même si bien entendu la religion chrétienne tient une place importante en France de par l'histoire et l'actualité, mais de façon générale, à la question spirituelle, puisqu'il a toujours considéré qu'elle était au coeur de la vie de nos concitoyens, quelle que soit leur confession».

Dès son arrivée au Vatican, Nicolas Sarkozy aura une audience en tête-à-tête avec le pape. Le pape recevra en audience toute sa délégation. Dans la soirée, le nouveau «chanoine d'honneur de Saint-Jean-de-Latran» dînera à Rome avec le président du conseil italien Romano Prodi et le président du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, pour parler sur le projet d'Union de la Méditerranée.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.