Première tempête hivernale : un marin porté disparu, des navires en difficulté

INTEMPERIES Météo France a levé sa vigilance orange sur les sept départements de l'Ouest qui restaient encore en alerte ce lundi...

C. L. avec AFP

— 

Météo-France a émis un bulletin d'alerte orange en raison du vent fort et des averses localement orageuses attendues dans la journée de dimanche sur onze départements de l'ouest de la France
Météo-France a émis un bulletin d'alerte orange en raison du vent fort et des averses localement orageuses attendues dans la journée de dimanche sur onze départements de l'ouest de la France — Valéry Hache AFP/Archives
La tempête a fait rage sur la façade ouest de la France, dimanche. Bretagne, Basse-Normandie, Loire-Atlantique et Vendée ont subi des vents atteignant 120 à 130 km/h, qui ont entraîné au large du Finistère la disparition d'un marin, des avaries de bateaux et la chute en mer de conteneurs transportés par des cargos. Les vents faiblissant dimanche en fin de soirée, Météo France a levé sa vigilance orange sur les sept départements de l'Ouest qui restaient encore en alerte ce lundi.

>> Retrouvez toutes les photos de nos internautes en cliquant ici

Un homme à la mer
Un marin, tombé d'un navire pris dans la tempête au large des côtes nord du Finistère, était porté disparu dimanche, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de l'Atlantique. L'homme a chuté, dans des circonstances indéterminées, en début d'après-midi du pont d'un bateau de commerce, le Normed Bremmen, alors que celui-ci se trouvait dans le rail de séparation du trafic d'Ouessant. L'équipage a lancé une bouée, mais en vain. Les recherches menées à l'aide de moyens aériens ont été interrompues à la nuit, selon la préfecture maritime de l'Atlantique.

Un navire en panne
Au nord-est de l'île de Batz (Finistère), un navire lituanien, le Stropus, avec 12 personnes à son bord est tombé en panne de propulsion. Un Super Frelon a hélitreuillé 8 hommes d'équipage. Le navire, qui a récupéré en fin d'après-midi une partie de sa propulsion, devait être pris en remorque par la Marine nationale dimanche soir, selon la préfecture maritime.

Situation assez calme dans les terres
A terre, la prudence était toujours de mise dimanche soir: la circulation était interdite à certains véhicules sur le pont de l'Iroise (Finistère) et totalement interdite sur le pont de Cheviré (Loire-Atlantique). La circulation a été réautorisée en soirée sur le pont de Noirmoutier (Vendée) et sur le viaduc de Calix, près de Caen.
Les pompiers, très sollicités dimanche dans tout l'Ouest, ont notamment procédé à quelque 400 interventions dans le Finistère, plus de 130 dans le Morbihan et une centaine dans la Manche (arbres couchés par le vent, fils électriques ou de téléphone arrachés, habitations inondées notamment).

Matchs de foot annulés
Par mesure de précaution et en raison de pelouses impraticables, plusieurs matchs de football de division inférieure ont été reportés dans l'Ouest, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Ponts fermés à la circulation
Par mesure de prudence, la circulation a été interdite sur le pont de l'Iroise, sur la N165 à hauteur de Plougastel-Daoulas (Finistère), aux véhicules de plus de 35 tonnes ou de plus de 2 mètres de hauteur notamment. La circulation est également interdite à tout véhicule sur le pont de Cheviré (Loire-Atlantique) jusqu'à nouvel ordre, a indiqué la préfecture, ainsi que celui de Noirmoutier (Vendée).

Conteneurs en perdition
Neuf conteneurs ont été perdus en mer par un navire Le Honduras au large des côtes Nord de la Bretagne, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de Brest, dimanche matin. Un second porte-conteneurs, le Polar Stream, battant aussi pavillon libérien, a également perdu six conteneurs de fruits et légumes vers 7h, à 70 km à l'ouest de la pointe du Raz, a indiqué le porte-parole de la préfecture maritime Bertrand Hudault.
Des survols ont permis de repérer cinq des six conteneurs perdus par le Polar Stream, en mouillage à Douarnenez, et quatre des neuf «boîtes» perdues par le Honduras Star.
Un troisième navire libérien a également signalé avoir perdu deux conteneurs de fruits et légumes dans le rail d'Ouessant, alors qu'un cargo indiquait la perte de plaques de bois au large de Penmarc'h.

Un cargo maltais malmené
Le remorquage d'un cargo maltais, le Krokus, victime d'une avarie samedi soir dans le rail de séparation du trafic d'Ouessant, connaissait des difficultés dimanche en milieu de journée, après la chute à la mer de «plusieurs camions» qu'il transportait, selon la préfecture maritime. Au vu des conditions de mer difficiles (creux de 15 mètres notamment), il ne devait pas être remorqué vers Brest avant ce lundi.

Liaisons maritimes interrompues
La compagnie maritime Penn ar Bed a décidé de ne pas assurer ses liaisons avec les îles de Sein, Molène et Ouessant dont les habitants se trouvent ainsi isolés pour la journée de dimanche, de même que la Société morbihannaise de navigation qui a interrompu ses rotations vers Groix, Belle-Ile-en-Mer, Houat et Hoëdic. De son côté, Brittany Ferries a annulé sa liaison Cherbourg-Poole.