Les incendiaires présumés du bus 32 fixés aujourd'hui

A Marseille, Stéphanie - ©2007 20 minutes

— 

Le verdict est attendu aujourd'hui dans la soirée pour les six incendiaires présumés du bus 32 à Marseille, jugés à huis clos depuis lundi aux assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence. Après les aveux de l'un d'eux mercredi, le procès s'est poursuivi hier par l'audition des experts psychiatriques.

En fin de journée, les conseils des six parties civiles se sont succédé à la barre, alors que Mama Galledou, la passagère gravement brûlée lors de l'incendie, a pu assister à leur prise de parole via un dispositif de vidéoconférence. Selon un de ses avocats, Jean Boudot, elle a considéré comme « une étape importante » les aveux de l'un des prévenus, qui a reconnu être celui qui avait jeté le mouchoir enflammé dans le bus. « Cela lui permet d'avoir une explication sur ce qui s'est passé, et dont elle souffre encore. Pour autant, ces aveux restent insuffisants. L'un a parlé, mais les cinq autres sont restés taiseux », souligne l'avocat.

Le réquisitoire est prévu ce matin, après quoi les avocats de la défense se succéderont à la barre. Ils devraient insister, dans leur plaidoirie, sur l'excuse de minorité. Si l'argument n'est pas retenu, les jeunes gens risquent jusqu'à trente ans de réclusion.