Une lycéenne aurait étouffé son bébé

FAIT-DIVERS Elle risque la prison à perpétuité...

AFP

— 

Une lycéenne de 17 ans, soupçonnée d'infanticide, a été mise en examen "pour meurtre aggravé" samedi soir à Cahors, a-t-on appris de source judiciaire.
   
La jeune fille, placée en garde à vue depuis jeudi soir à la gendarmerie de Souillac (Lot), a reconnu avoir étouffé son nouveau-né. Elle devait être écrouée dans la soirée, a précisé une source judiciaire.

Un bébé d'une quinzaine de jours
L'adolescente aurait caché sa grossesse et accouché dans sa chambre au domicile familial avant de placer le cadavre du nourrisson près de l'urne funéraire des grands-parents dans le garage de la maison.
Le bébé, de sexe masculin, a été autopsié et serait âgé d'une quinzaine de jours. Le père de l'enfant, âgé de 18 ans, aurait quitté la région lotoise.

La lycéenne, pompier volontaire à Souillac, risque la réclusion criminelle à perpétuité si l'excuse de minorité n'est pas retenue.