Des éthylotests vendus à 1 euros pour éviter de rouler bourré

- ©2007 20 minutes

— 

Jean-Louis Borloo était sobre. Le ministre de l'Ecologie, chargé de la sécurité routière, a essayé hier les éthylotests chimiques et électroniques que le gouvernement veut promouvoir dans le cadre d'une campagne contre l'alcool au volant. Avec 1 271 morts, la picole est devenu en 2006 la première cause des accidents de la route, devant la vitesse.

La campagne « Soufflez, vous saurez », qui démarre aujourd'hui, prévoit la commercialisation d'un million d'éthylotests chimiques, à 1 euros pièce, et d'un éthylotest électronique, plus pointu à 100 euros, dans 26 700 points de vente (pharmacies, grande distribution, bureaux de tabac, marchands de vin...). La Ligue contre la violence routière juge cette campagne « nécessaire, mais pas suffisante », car elle ne cible pas « la population la plus dangereuse, celle qui a un comportement alcoolique ancré ».

Sur www.20minutes.fr

Donnez votre avis sur l'éthylotest