Les aides à l'insertion sociale vont être revues

- ©2007 20 minutes

— 

Le haut-commissaire aux Solidarités actives, Martin Hirsch, lance aujourd'hui, à Grenoble, un « Grenelle de l'insertion », qui devrait durer six mois, le temps de refondre les dispositifs d'insertion et d'aides sociales. Début octobre, Nicolas Sarkozy avait affiché son intention de « mettre le paquet » pour « bousculer » le modèle social, affirmant notamment refuser « une politique d'assistanat généralisé ». En plus des pistes déjà expérimentées, comme « le revenu de solidarité active », qui permet un retour à l'emploi de bénéficiaires de minima sociaux sans perte de revenus, d'autres vont être tracées. Notamment celle « du contrat unique d'insertion », fusionnant tous les contrats existants, et valable dans le public comme le privé. Plusieurs millions de personnes sont concernées par ces dispositifs d'insertion ou d'aides sociales : chômeurs de longue durée, jeunes sans qualification, mères isolées...