Un tiers de fonctionnaires et de cheminots en grève à la mi-journée

SOCIAL Si ministère et syndicats ne s’accordent pas sur les chiffres, la mobilisation semble importante...

C. F. avec AFP

— 

AFPTV

L’appel à la grève chez les fonctionnaires semble avoir été entendu. A la mi-journée, la grève pour les salaires et les effectifs dans la fonction publique mobilisait 30,12% des 2,5 millions fonctionnaires d'Etat, selon le ministère de la Fonction publique. Un chiffre plus important que lors de la précédente journée d'action dans la fonction publique le 8 février, où environ 22,9% des fonctionnaires étaient en grève à la même heure.

De même, les premiers échos des manifestations en province faisaient état d’une mobilisation plus importante que lors des précédents conflits, selon nos bureaux en région.

Mobilisation importante dans l’éducation

Plus précisément, 41,63% des agents étaient en grève au ministère de l'Economie, 38,82% au ministère de l'Education, 51,63% à la Direction générale des impôts, 44,89% à la Direction de la comptabilité publique et 19,57% au ministère de la Santé et des Sports.

En ce qui concerne l’Education nationale, la Fédération syndicale unitaire (FSU) fait état de 65% de grévistes dans le primaire et de 58% dans le secondaire. Ministère ou syndicats, même si les chiffres ne concordent pas, il s'agit des taux de grève les plus importants enregistrés depuis le long mouvement de 2003 contre la réforme Fillon des retraites.

Evoquant une «grève très suivie, très majoritaire», la secrétaire générale du Snes-FSU, Frédérique Rolet a assuré qu'il «y aurait des suites à l'action, la journée du 20 ne suffira pas». Du côté des écoles primaires, Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp-FSU a estimé que cette «forte mobilisation» témoignait «sans doute de l'exaspération des professeurs des écoles vis-à-vis des mises en cause successives de leur travail et de leur résultats», notamment au travers de rapports.

La grève mieux suivie à la SNCF

Le mouvement des fonctionnaires n’est pas sans effet sur celui des cheminots. Le taux de grévistes à la SNCF contre la réforme des régimes spéciaux était lui aussi en très légère hausse mardi à 11h, à 27% contre 26,2% lundi, a indiqué la direction. Le secrétaire général de la CGT Cheminots, Didier Le Reste, a déclaré que pour la suite du conflit, le syndicat «s'en remettra aux assemblées générales» de cheminots et «respectera leurs décisions» quant à la poursuite ou non de la grève à la SNCF.

Mobilisation stable à la RATP

La grève à la RATP était suivie par 18,4% des agents mardi à la mi-journée, au 7e jour du conflit, contre 18% lundi, a indiqué la direction à l'AFP.

Vendredi le mouvement avait mobilisé «23,3%, des agents, 27,2% jeudi et 44% mercredi», au premier jour du conflit contre la réforme des régimes spéciaux de retraite.