Grève dans la fonction publique et les transports : le point à 20h47

HEURE PAR HEURE Suivez les mouvements sociaux tout au long de la journée...

Avec nos correspondants en région et l'AFP

— 

La grève à la SNCF et la RATP, qui a encore perturbé le trafic lundi, malgré une baisse de mobilisation des cheminots (26,2%), devrait continuer pour la 7ème journée consécutive mardi, alors que les fonctionnaires cesseront à leur tour le travail pour 24 heures.
La grève à la SNCF et la RATP, qui a encore perturbé le trafic lundi, malgré une baisse de mobilisation des cheminots (26,2%), devrait continuer pour la 7ème journée consécutive mardi, alors que les fonctionnaires cesseront à leur tour le travail pour 24 heures. — Boris Horvat AFP
20h47: La présidente de la SNCF, Anne-Marie Idrac, a affirmé mardi à France 2 qu'elle «ne serait pas pingre» dans la négociation avec les syndicats de cheminots, mercredi, mais qu'elle ne «serait pas non plus irresponsable».

20h34: 89% à 90%
des agents de conduite du RER et du métro font grève, selon le président de la RATP Pierre Mongin. Le taux de grévistes n'est que de 18% dans l'ensemble du personnel.

20h06:
La grève dans le secteur de l'énergie mobilisait en fin de journée 20,5% des salariés à GDF, et 18,8% à EDF, selon les chiffres définitifs des deux directions.

19h55: Au moins 6 AG de salariés sur des sites SNCF ont voté mardi la reprise du travail, à la veille de négociations tripartites (Etat-direction-syndicats) sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, indique une source proche.

19h43:
Environ 23,5% des agents de France Télécom et 18,06% de ceux de La Poste étaient en grève dans le cadre du mouvement des fonctionnaires pour les salaires et l'emploi, indique la direction.

19h35:
Un peu plus de 10% du personnel du contrôle aérien (aiguilleurs, ingénieurs...) de la direction générale de l'aviation civile (DGAC) étaient en grève mardi, annonce la DGAC.

19h30:
Des CRS sont intervenus vers 19h30 pour empêcher un groupe de manifestants de s'approcher du siège du Medef, avenue Bosquet (VIIe arrondissement) à Paris, et ont interpellé deux personnes, selon l'AFP.

19h29:
Environ 48.000 personnes ont manifesté à Paris, selon un cabinet d'études, Occurence, se fondant sur «un système de comptage automatique par vidéo». Ils étaient 30.000 selon la police et 70.000 selon les syndicats.

19h18:
Le «syndicalisme français a un vrai problème de démocratie», estime sur RTL le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, après avoir été chahuté par quelques dizaines de personnes lors de la manifestation parisienne des fonctionnaires.

19h18:
La grève dans la Fonction publique d'Etat a mobilisé «un peu moins de 30%» des agents, annonce le ministre de la Fonction publique Eric Woerth, sur Canal+.

19h01:
40.000 jeunes dans la rue dans toute la France, selon l'Unef.

18h40:
Deux conseillers techniques du ministre du Travail et un haut fonctionnaire de la direction des Transports représenteront l'Etat aux négociations sur la réforme des régimes spéciaux de retraite. C'était une revendication des syndicats.

18h30:
Fin de la manif parisienne des fonctionnaires.

18h14:
375.000 manifestants en France, selon la police.

18h00: Ségolène Royal
rejoint François Hollande: elle aussi se prononce pour la convocation «d'un Grenelle du pouvoir d'achat, des salaires et des retraites» pour résoudre les conflits sociaux.

17h57: Bernard Thibault
s'y engage: la CGT consultera les salariés après la négociation, notamment à la RATP et à la SNCF.

17h42 :
«Près de 700.000» personnes, des fonctionnaires essentiellement, accompagnés de cheminots et d'étudiants, ont manifesté dans toute la France, affirme Bernard Thibault, le secrétaire-général de la CGT.

17h35:
A Marseille, la manifestation fait mieux que celle du 18 octobre.

17h26 :
«On ne cèdera pas et on ne reculera pas» déclare Nicolas Sarkozy au septième jour de la grève dans les transports en s'engageant de nouveau à mener les «réformes» dont la France «a besoin».

17h24 :
La dernière représentation de «Tosca» à l'Opéra Bastille sera donnée mardi soir en version de concert, comme vendredi et samedi, en raison de la poursuite de la grève contre la réforme des régimes spéciaux de retraite, selon l'Opéra de Paris.

17h23:
Les manifestants s'étaient aussi donnés rendez-vous à Strasbourg, où 3.000 à 4.000 personnes se sont mobilisées.

17h12 :
La grève dans le secteur de l'énergie a mobilisé, en fin de journée, 20,5% des salariés à GDF, et 18,8% à EDF, selon les chiffres définitifs des deux directions.

16h55 :
Lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée, le premier secrétaire du PS, François Hollande, lance un appel à l'organisation d'un «Grenelle du pouvoir d'achat».

16h47 :
Entre 17.000 personnes, selon la police, et 35.000, chiffre définitif des organisateurs, manifestent à Toulouse.

16h45 :
Plusieurs milliers de manifestants (10.000 selon les syndicats, 4.000 selon la police) défilent dans le centre de Perpignan.

16h40 :
Entre 10.400, selon la police, et 19.000 personnes, selon les organisateurs, défilent dans les rues de Lille pour la journée d'action de la fonction publique, qui rassemble également des cheminots et des étudiants.

>> Le point sur les prévisions de trafic de mercredi, c'est ici.

16h11 :
Quarante trois accidents corporels en moyenne ont été enregistrés sur la voie publique à Paris durant chaque journée de grève dans les transports, soit une hausse de plus de 70% par rapport à une journée normale de semaine en 2006, selon la préfecture de police.

16h07 :
«Depuis le début des grèves, on ne l'a ni vu ni entendu, son silence est assourdissant alors que les Parisiens sont dans la galère des grèves», affirme le député et président de la fédération UMP de Paris, Philippe Goujon, en se demandant «où est passé le maire de Paris» Bertrand Delanoë depuis le début des grèves.

16h06 : Valérie Pécresse
, ministre de l'Enseignement supérieur, condamne de nouveau les blocages d'universités, défendant devant les députés un budget pour 2008 dont l'augmentation est selon elle «historique».

16h05 :
«Ce ne sont pas des mesures que l'on attend en matière de pouvoir d'achat» mais «une stratégie durable», prévient le député UMP Hervé Mariton, libéral proche de Dominique de Villepin .

16h03 :
La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé le matin au Sénat qu'une «enveloppe» de neuf à dix millions d'euros allait être budgétée en 2008 afin de «mieux rémunérer » les gradés et gardiens de la paix de la police, selon le ministère.

16h02 :
L'Union syndicale Solidaires, qui réunit tous les syndicats Sud, souhaite, dans un communiqué, qu'une «nouvelle journée de convergence interprofessionnelle des mobilisations soit organisée le plus rapidement possible».

16h01 :
Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, déclare que les députés socialistes sont «évidemment d'accord avec les mots d'ordre» sur le pouvoir d’achat des fonctionnaires en grève.

15h59 : François Fillon a réaffirmé mardi à l'Assemblée nationale que la France connaissait «un problème de pouvoir d'achat», l'attribuant notamment à la mise en place des 35 heures.

15h47:
Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, cible de huées dans la manifestation parisienne des fonctionnaires, est parti en courant de la manifestation, protégé par son service d'ordre, selon l'AFP.

15h33 :
Environ 1.500 personnes manifestent dans les rues de Saint-Denis à la Réunion pour la défense du pouvoir d'achat des fonctionnaires.

15h25:
Les retards des vols s'élevaient à une heure en moyenne au départ et à l'arrivée d'Orly en début d'après-midi, et à 30 mn en moyenne à Roissy-CDG.

A Orly, des vols à destination de Madrid, Casablanca et Nice et des vols en provenance de Barcelone, Casablanca, Nice et Madrid, prévus en début d'après-midi, étaient annulés.


15h00:
A Toulouse, le cortège mêle pompiers, étudiants, retraités , employés des impôts et des douanes, cheminots, électriciens, gaziers, lycéens ainsi que des policiers, dans une ambiance plus dynamique que la manifestation du 18 octobre.

14h58:
Le patron des députés UMP, Jean-François Copé, estime que «l'heure n'est pas» à organiser des manifestations anti-grèves mais à miser sur le résultat des négociations tripartites sur les régimes spéciaux de retraite.

14h54:
Depuis une heure et dans une ambiance tendue, 300 étudiants font face aux forces de l'ordre, à Nantes.

14h47:
Dans l'académie aquitaine, le taux de grévistes des personnels de l'Education Nationale s'élève à 49%. Le mouvement n'a pas été très suivi du côté des transports public de la communauté urbaine puisque 100 % des tramways circulaient et la circulation
des bus était normale. A la poste, le taux de grévistes en Aquitaine était de 19% , selon la direction.

14h45:
Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, cible de huées dans la manifestation parisienne des fonctionnaires, appelle le gouvernement à sortir de sa «torpeur», jugeant que tout réformer en même temps «expose à des blocages».

14h30:
Place d'Italie, à Paris, le cortège de plusieurs milliers de personnes démarre avec à sa tête tous les secteurs, énergie, santé, éducation, retraite... Retraités, fonctionnaires, lycéens hurlent «Chérèque trahison».

14h15:
Le Parti socialiste demande au gouvernement d'ouvrir «sans délai» des négociations pour revaloriser le pouvoir d'achat des fonctionnaires, appelés le même jour par leurs syndicats à faire grève.

14h09 :
La RATP prévoit pour mercredi un trafic «très fortement perturbé» sur les lignes A et B du RER, et une rame sur quatre sur la quasi totalité des lignes de métro.

>> Le point sur le trafic RATP et SNCF de mardi, c'est ici

13h49:
La grève à la RATP contre la réforme des régimes spéciaux de retraite était suivie par 18,4% des agents mardi à la mi-journée, au 7e jour du conflit, contre 18% lundi.

13h40:
A Rennes, le cortège a rassemblé 9.500 manifestants selon la police et 25.000 selon les syndicats.

13h36: Entre 14.500 et 25.000 personnes dans les rues de Bordeaux.

13h33: Grève dans l'audiovisuel public. Sur France 3, les différentes éditions régionales du journal, de 12H00 à 12H30, ont été remplacées dans certains cas par une session d'information unique «tout image» mêlant plusieurs journaux régionaux. Les programmes de France Inter et Le Mouv' ont aussi été touchés.

13h32:
Le groupe Nouveau centre (NC, centristes ralliés à Nicolas Sarkozy) à l'Assemblée nationale lance un appel à la «responsabilité syndicale» pour l'ouverture de négociations et contre la prise «en otage de millions de Français».

13h21:
La police en attendait 5.000. Entre 10.000 et 15.000 personnes ont manifesté durant près de 2 h entre la place Jean-Macé (7e) et la place Bellecour (2e) à Lyon.

13h20: Environ 5.000 personnes manifestent dans les rues de Saint-Nazaire.

13h12: André Santini
, ministre de la Fonction publique estime sur RTL que 30% de grévistes dans la Fonction publique d'Etat, «c'est une grève moyenne», affirmant que le mouvement était «moins suivi qu'annoncé». Lundi, il avait estimé que la grève serait «largement suivie» et qu'en moyenne une grève de fonctionnaire c'était «30% de participation».

13h05: Le Parti communiste français affirme que face à l'ampleur des mobilisations sociales le «gouvernement doit reculer» et engager «immédiatement et sans préalable» les négociations qui s'imposent.

13h01:
La SNCF condamné dans un communiqué «un acte de malveillance» à Capvern (Haute-Pyrénées), où de l'huile a été découverte sur une portion de voie dans la matinée, provoquant des retards dans les TER.

12h46 :
12.000 personnes selon la police, 60.000 selon les syndicats, manifestée dans le centre de Marseille.

12h44:
Plus de 20.000 personnes manifestent
dans les rues de Nantes. Salariés du public et du privé sont unis dans cette action qui portent sur diverses revendications. Il s’agit de la plus grosse mobilisation depuis les mouvements anti-CPE. Si les écoles, administrations et équipements publics sont très touchés, les transports urbains sont rès peu perturbés.

12h42:
Moins de 20% d'agents de France Télécom sont en grève la mi-journée, indique la direction.

12h32:
Les manifs ont débuté dans la région Nord-Pas-de-Calais. Sous une bannière «solidaires», un millier de personnes ont défilé à Arras. Cheminots, profs et étudiants étaient 600 à marcher à Boulogne-sur-mer sous la pluie et dans le brouillard des fumigènes. Quelque 700 à Valenciennes.
Dans la région, 38% des enseignants sont en grève.

12h24:
A Grenoble 7.500 personnes, selon la police et 15.000, selon les syndicats, ont manifesté pour la défense de leur pouvoir d'achat et contre la réforme des régimes spéciaux.

12h20:
Quelque 7.500 personnes selon la police, 18.000 selon les syndicats, ont manifesté mardi dans les rues de Rouen. Une mobilisation plus importante que celle du 18 octobre pour la défense des retraites.

12h15:
La manifestation prend fin à Strabourg, toujours dans une ambiance bonne enfant, et avec une majoriét de profs et de retraité de la fonction publique dans le cortège.

12h08:
La grève pour les salaires et les effectifs dans la fonction publique mobilisait 30,12% des fonctionnaires d'Etat mardi à la mi-journée, selon le ministère de la Fonction publique.

12h02:
Le taux de grévistes à la SNCF contre la réforme des régimes spéciaux était en très légère hausse mardi à 11h, à 27% contre 26,2% lundi, indique la direction.

12h01:
Trop fort, à Nice le tramway est en grève... avant sa mise en service:
Les conducteurs et receveurs ont interrompu mardi les essais qui reprendront mercredi.

11h45:
Les syndicats de la SNCF se rendront à la table ronde tripartite, mercredi, mais souhaitent toujours «revenir sur le contenu du cadrage gouvernemental» de la réforme des régimes spéciaux, affirme l'Unsa cheminots, troisième syndicat de cheminots, dans un communiqué.

11h36 -
Une moyenne de 38,98% des enseignants du primaire et du secondaire sont en grève, selon le ministère de l'Education qui «dément formellement les chiffres de la FSU» (65 et 58%).

11h35 -
A Strasbourg, la manifestation a déjà commencé. Pas moins de 4.000 à 5.000 personnes défilent dans une ambiance familiale et bon enfant. Du côté des lycées du Bas-Rhin, on compte 50% de grévistes selon les syndicats, soit deux fois plus que d'ordinaire dans ce genre de mobilisation.

11h30 - Quatorze écoles sur 82 sont fermées à Lille en raison de la grève de la fonction publique. Les cantines scolaires sont aussi touchées puisque 12 sur 42 ne cuisineront pas ce midi pour les p'tits bouts. Heureusement, l'installation, par les employés
municipaux, du marché de Noël - qui ouvre demain - se déroule normalement.


11h03 -
Une moyenne de 65% des enseignants du primaire et de 58% des enseignants des collèges et lycées sont en grève selon la FSU (majoritaire).

10h55 -
La CGPME exprime «l'exaspération» des patrons de PME face aux mouvements sociaux, appelant «les acteurs du conflit à la responsabilité».

10h50 -
La grève à La Poste, à l'appel des six fédérations des télécommunications (CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO et Sud), est suivie à 15,18%, selon les premières estimations communiquées par la direction.

10h21 - Environ 75% des centres de Météo France sont en grève selon le premier syndicat de Météo France, Spasmet-Solidaires.

10h20 -
Le premier secrétaire du PS François Hollande assure que les socialistes seront «nombreux» dans les manifestations pour la défense du pouvoir d'achat des fonctionnaires.

10h12 -
Le secrétaire général de la CGT Cheminots Didier Le Reste affirme que pour la suite du conflit, le syndicat «s'en remettra aux assemblées générales» de cheminots et «respectera leurs décisions» quant à la poursuite ou non de la grève à la SNCF.

9h51 -
Le mouvement contre la réforme des régimes spéciaux de retraite «cannibalise toutes les autres revendications», rendant notamment «inaudible» celle des fonctionnaires sur le pouvoir d'achat, estime mardi Alain Olice, le secrétaire général de l'Unsa.

9h29 -
Patronat et syndicats de l'énergie (EDF, GDF) décident de se retrouver dès mercredi, puis deux fois par semaine, pour poursuivre leurs négociations, sur les régimes spéciaux de retraite notamment.

9h22 -
Le porte-parole du gouvernement, Laurent Wauquiez, n'exclut pas sur RTL, une intervention de Nicolas Sarkozy dans les jours qui viennent. «Après un conflit tel qu'on vient de le vivre (...), il est évidemment légitime que le président de la République puisse intervenir et on peut s'y attendre».

9h12 - Eric Woerth reconnaît sur France Inter que les fonctionnaires ne gagnaient «pas très bien leur vie», mais qu'il fallait pour cela qu'ils acceptent de «faire plus d'heures supplémentaires» et qu'il y ait moins de fonctionnaires.

9h07 -
Les axes routiers en Ile-de-France enregistrent 141 km de bouchons cumulés, soit une nette amélioration en une demi-heure, mais 226 km d'embouteillages en province, selon le Centre national d'information routière (Cnir).

9h03 - Le directeur général exécutif de la SNCF Guillaume Pepy affirme qu'il y aura «du grain à moudre» à la négociation tripartite mercredi avec les cheminots s'il y a «d'ici là des signes de reprise du trafic», ce mardi sur RMC.

8h55 -
Le président de la CFTC, Jacques Voisin, estime que la revendication d'un meilleur pouvoir d'achat était «commune» aux manifestations de fonctionnaires et de cheminots qui se retrouvent dans l'après-midi dans la rue.

8h36 - Le porte-parole du gouvernement Laurent Wauquiez subordonne à «une dynamique de reprise du travail» la présence d'un représentant de l'Etat demandée par les syndicats lors des négociations dans les entreprises sur la réforme des régimes spéciaux.

8h24 -
Le trafic aérien est également perturbé à Roissy avec des retards s'élevant en moyenne entre 30 et 45 minutes au départ et à l'arrivée, selon la direction générale de l'aviation civile (DGAC).

8h10 -
Le trafic aérien est légèrement perturbé à Orly avec quelques annulations de vols et des retards, en raison de l'appel à la grève des fonctionnaires relayé par certains syndicats de contrôleurs aériens.

7h28 - Eric Woerth estime que la mobilisation des fonctionnaires «sera forte» ce mardi, tout en précisant que «le dialogue se poursuit», dans une interview au «Parisien/Aujourd'hui en France» mardi. >> Retrouvez le chat du ministre du Budget et de la Fonction publique sur 20minutes.fr

6h47
Le trafic RATP se présente «un peu mieux que prévu» mardi matin avec en moyenne 1 métro sur 3 / 1 métro sur 4 et 50% des bus, même si le trafic reste nul sur la ligne B du RER et limité à 15% sur la ligne A, tandis que la SNCF annonce un trafic «conforme aux prévisions».

4h
Les fonctionnaires, en grève ce mardi, souhaitent que la «modernisation» de la fonction publique passe en priorité par une meilleure rémunération des agents, des moyens humains plus importants et une amélioration de leurs conditions de travail, selon un sondage Ipsos rendu public mardi.