Manifestation contre les franchises médicales à Bordeaux

— 

Des rassemblements contre le projet gouvernemental d'instauration de franchises médicales, dans plusieurs villes de France, ont réuni samedi au total quelques milliers de personnes, pour un modeste galop d'essai avant une autre mobilisation le 13 octobre.
Des rassemblements contre le projet gouvernemental d'instauration de franchises médicales, dans plusieurs villes de France, ont réuni samedi au total quelques milliers de personnes, pour un modeste galop d'essai avant une autre mobilisation le 13 octobre. — Pierre Verdy AFP

Quelque 800 personnes selon la police, 2.000 selon les organisateurs, ont manifesté samedi à Bordeaux contre les «franchises sur les soins», à l'appel d'une vingtaine d'organisations.

Les manifestants ont défilé dans les rues de Bordeaux avec en tête de cortège une banderole proclamant «non aux franchises sur les soins, oui à la solidarité». «La sécu, elle est à nous, on s'est battus pour la gagner, on se battra pour la garder», ont-ils notamment scandé.

Ces «militants associatifs, syndicaux, mutualistes, professionnels de santé, militants politiques se sont associés pour la première fois en Gironde pour s'opposer publiquement à la déconstruction de notre système d'assurance solidaire», ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

Les franchises «annoncent d'autres mesures du même ordre pour les années futures et laissent place aux assurances privées et à leur logique du profit maximum», a indiqué Bernard Coadou, président du «Collectif santé 33», regrettant qu'on «ne joue pas sur la responsabilisation des médecins».

Le Sénat a approuvé jeudi soir l'instauration très controversée de franchises médicales non remboursées sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires.

Applicables à partir du 1er janvier 2008, les franchises seront de 50 centimes par boîte de médicaments et par acte paramédical, de 2 euros par transport sanitaire, avec un plafond annuel de 50 euros par patient.