La réforme des régimes spéciaux: le point samedi soir

GREVE 20minutes.fr vous informe en direct des dernières actions, revendications, négociations...

— 

samedi, la grève continue contre la réforme des régimes spéciaux de retraite. 20minutes.fr vous informe en direct des dernières actions, revendications, négociations...

Le point sur les négociations c'est par ici

Le point sur l'état du trafic c'est par là

Et pour retrouver ce qu'il s'est passé vendredi, c'est ici.

20h30:
La radio RTL affirme qu'au cours de discrètes négociations, un accord aurait été conclu en coulisse vendredi entre le ministre du Travail et la CGT cheminots, puis suspendu après intervention du secrétaire général Bernard Thibault. Démenti de la CGT.

20h00:
Les fédérations de cheminots «engagées» contre la réforme des régimes spéciaux de retraite vont demander aux assemblées générales de salariés en grève de «débattre d'une reconduction du mouvement», a annoncé samedi soir le syndicat majoritaire de la SNCF, la CGT. Un projet de communiqué des fédérations est en préparation.

19h45:
Le préavis de grève déposé par la CGT Air France pour mardi n'aura «aucun impact» sur le trafic de la compagnie, a assuré Air France.

18h45: Nicolas Sarkozy, François Fillon et Xavier Bertrand se sont réunis une nouvelle fois à l'Elysée. Toute la journée de samedi, le ministre du Travail Xavier Bertrand a passé «beaucoup de temps avec les organisations syndicales. Il est toujours à l'écoute. On continue de discuter», a indiqué son cabinet

17h45: La présidente de la SNCF, Anne-Marie Idrac, a écrit aux dirigeants des syndicats de cheminots.

15h30: Le trafic national SNCF restera «perturbé» dimanche et sera «très réduit» en Ile-de-France, a indiqué l'entreprise.

La SNCF prévoit la circulation de 250 TGV contre environ 700 un dimanche normal. Sur les destinations internationales, le trafic Eurostar (Paris-Londres) sera normal, ainsi que celui du Thalys (Paris-Bruxelles, Amsterdam, Cologne). Pour les Corail (grandes lignes hors TGV), 45 trains circuleront dimanche. Enfin, en régions, 40% du trafic TER sera assuré.

En Ile-de-France, le trafic restera «perturbé» à la RATP et «très fortement perturbé» sur les lignes A et B du RER.

14h00: Le mouvement de grève des cheminots en Midi-Pyrénées a été reconduit jusqu'à lundi 20h00, lors d'assemblées générales organisées métier par métier samedi en fin de matinée à Toulouse.

Le trafic ferroviaire est quasi inexistant en Midi-Pyrénées, selon la direction de la SNCF. Aucun TER ne circulait, 200 liaisons de transport de substitution par autobus ayant été programmées pour la journée. Aucune liaison par TGV vers Paris, via Bordeaux, n'est assurée pour la journée, alors qu'un seul Corail circulait entre Toulouse et Paris, un autre étant prévu sur l'axe Marseille-Toulouse-Bordeaux.

13h45: A Perpignan, quelque 200 cheminots se sont «invités» à une réunion publique de Jean-Paul Alduy, sénateur-maire de la ville. Ils lui ont remis une motion, lui demandant de la transmettre au ministre du Travail Xavier Bertrand. Ce texte exige une réunion pour fixer un calendrier de négociations avec le gouvernement sur les retraites, a indiqué la CGT-cheminots.

13h35 : Le Premier ministre François Fillon a réclamé aux syndicats «un appel à la reprise du travail» comme condition à l'ouverture de négociations sur la réforme des régimes spéciaux de retraite.

13h25: Les cheminots de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont reconduit la grève jusqu'à lundi. Les premières assemblées générales tenues vendredi dans les établissements de la région avaient déjà décidé la poursuite du mouvement. Celles qui se sont tenues samedi matin à Marseille et à Miramas ont confirmé la poursuite de l'action, a déclaré le représentant de la CGT Daniel Faure.

Les cheminots des services voyageurs de la gare de Saint-Charles à Marseille ont voté à une large majorité (108 sur 114 votants) la reconduction de la grève, tout comme ceux de Miramas (195 sur 209 votants) jusqu'aux prochaines assemblées générales, lundi matin.

12h05 :
Les cheminots de Bretagne et de Basse-Normandie ont reconduit samedi pour au moins 24 heures la grève contre la réforme des régimes spéciaux de retraite.
En Bretagne, les différents sites ont voté à «une large majorité» la reconduite du mouvement pour 48 heures, a indiqué la CGT Bretagne. Les prochaines assemblées générales sont prévues lundi matin. En Basse-Normandie, les cheminots de Caen ont voté à une large majorité (218 sur 226 votants) la reconduction de la grève pour 24 heures, selon la CGT. Une nouvelle assemblée générale est prévue dimanche matin.

11h45: Le trafic RATP restait très perturbé samedi en fin de matinée, parfois plus réduit que vendredi, avec six lignes fermées (6, 7, 7bis, 8, 10 et 12), malgré une légère amélioration sur la ligne A du RER.

11h: Raymond Soubie, conseiller social de l'Elysée, a affirmé samedi sur Europe 1 que le gouvernement ne mettait «absolument aucun préalable», alors qu'il était interrogé sur le nécessité ou non d'un appel à la fin des grèves pour engager des négociations dans les transports.

10h30 : Pour Eric Falempin, secrétaire général de FO-Cheminots, sixième organisation syndicale de la SNCF, «il n'y a rien de plus et on s'attendait forcément à bien autre chose pour enfin pouvoir discuter sereinement de la réforme des retraites». «La réaction des assemblées générales va être catastrophique», a prédit le responsable syndical, ajoutant que «les trois quarts des assemblées générales avaient reconduit le mouvement jusqu'à lundi», celles du week-end étant plutôt «des rassemblements d'information».

10h12: Pour la CFTD, il n'y a «plus de raison de refuser la négociation» à la SNCF.

9h34: Deux syndicats de cheminots, Unsa et FO, ont indiqué samedi qu'il n'y avait «rien de nouveau» dans le document de méthode que leur a remis vendredi soir la SNCF, réitérant leur appel à poursuivre le mouvement.

8h46: Le syndicat Sud-Rail, qui déclare ne pas avoir reçu le document de méthode remis vendredi soir par la SNCF aux autres organisations syndicales, a indiqué en avoir pris connaissance et refuse de «négocier l'application de la réforme».