La gare de Gap saccagée par des inconnus

DEGRADATION Pour la CGT, il s'agit de provocations contre les grévistes...

— 

La gare SNCF de Gap (Hautes-Alpes) a été la cible de vandales dans la nuit de jeudi à vendredi, qui ont commis "de très importants dégâts", a-t-on appris auprès de la CGT qui condamne cette action.

La direction de la SNCF a déposé une plainte au commissariat de Gap vendredi matin et indiqué qu'elle préparait un communiqué.

Selon un porte-parole de la CGT, Philippe Cottet, "les vitres des quatre guichets de la gare ont été brisés, les panneaux d'affichage électronique ont été cassés, les distributeurs automatiques de billets et les ordinateurs ont été fracassés".

"Les dégâts sont très importants mais les vandales n'ont pas cassé les systèmes de sécurité qui auraient pu entraver la sécurité de circulation des trains", a précisé le syndicaliste.

"Cela ressemble à une tentative de provocation contre un mouvement de grève démocratique, qui s'effectue sans violence, et la CGT rappelle qu'elle a toujours défendu l'idée du respect de l'outil de travail", a ajouté M. Cottet.