Des parents ayant torturé leur fille de 4 ans déférés à Versailles

- ©2007 20 minutes

— 

« Jamais une enfant aussi jeune n'a présenté un tel tableau clinique de sévices », a rapporté hier Luc-André Lenormand, vice-procureur à Versailles. Un couple résidant à Sartrouville (Yvelines), soupçonné d'avoir commis des actes répétés de torture et de barbarie sur leur fille adoptive de 4 ans, a été déféré hier au parquet de Versailles. Dents et cheveux arrachés, os fracturés, dépigmentations dues à l'ingestion de produits corrosifs, ulcération de la langue et de l'oesophage, traces de morsures humaines sur les bras et de coups sur tout le corps : l'enfant, actuellement hospitalisée à Necker à Paris mais hors de danger, aurait été martyrisée dès ses 6 mois, âge où elle a perdu l'usage d'un oeil.

D'origine marocaine, la fillette, née en France, a été adoptée à 3 mois par ce couple qui avait déjà un enfant biologique de 2 ans. Les parents, un ingénieur RMiste âgé de 46 ans, et une femme sans emploi de 40 ans, nient tout. Ils devraient être mis en examen pour « actes de torture et de barbarie ayant entraîné l'infirmité permanente par un ascendant adoptif ». Un crime puni de trente ans de réclusion.