Grève reconduite à la fac de Perpignan

REFORME Les étudiants protestent contre la loi sur l'autonomie des universités...

avec AFP

— 

Les étudiants de l'université de Perpignan ont reconduit pour une semaine, mercredi, le blocage de leur établissement, par un vote majoritaire (896 voix contre 626) sur présentation de la carte d'étudiant, a constaté un journaliste de l'AFP.

Pour éviter tout incident, les modalités de vote avaient été mises au point par un accord entre "bloqueurs", "anti-bloqueurs" et l'administration de l'université. Des amphithéâtres différents avaient été attribués aux partisans et adversaires du blocage, où ils ne pouvaient entrer, en étant comptés, que sur présentation de leur carte d'étudiant.

Le vote avait été précédé par une assemblée générale de deux heures, boycottée par les "anti-bloqueurs", qui s'est déroulée en extérieur par un froid glacial, aucun amphithéâtre n'étant assez grand pour accueillir l'assistance.

Le président de l'université M. Jean Benkhelil, a prolongé en soirée pour une semaine la suspension des cours, travaux pratiques et examens qu'il avait prononcée il y a une semaine à l'issue du deuxième vote de blocage.

La suspension, "qui n'est pas une fermeture administrative", a été prise pour des raisons de sécurité et afin d'éviter tout affrontement entre partisans et adversaires du blocage, indiquait-on à la présidence. Les activités de recherche et d'administration se poursuivent normalement.